1er-18 mai 2011États-Unis – Pakistan. Mort d'Oussama ben Laden, chef d'Al-Qaida

 

Le 1er, le président Barack Obama annonce la mort d'Oussama ben Laden, tué le jour même par un commando héliporté américain à Abbottabad, au nord d'Islamabad, au Pakistan. « Justice est faite », commente le président américain qui précise toutefois qu'« il ne fait aucun doute qu'Al-Qaida va continuer à poursuivre ses attaques contre nous », mais rappelle aussi que « les États-Unis ne sont pas – et ne seront jamais – en guerre contre l'islam ». L'annonce de la mort du chef spirituel d'Al-Qaida, tenu pour responsable des attentats contre le World Trade Center et le Pentagone, le 11 septembre 2001, suscite des réactions de liesse aux États-Unis. Washington indique que le corps d'Oussama ben Laden a été évacué en hélicoptère jusqu'au porte-avions américain Carl-Vinson croisant en mer d'Oman, qu'il a été préparé selon le rituel musulman, puis immergé.

Le 3, alors que des doutes subsistent sur le rôle de protection des services de renseignement pakistanais envers Oussama ben Laden depuis sa fuite, Islamabad qualifie le raid américain d'« action unilatérale non autorisée » dont le Pakistan n'avait « aucune connaissance préalable ». Islamabad indique avoir simplement « partagé des informations avec la C.I.A. » sur la présence d'« étrangers » dans les alentours d'Abbottabad.

Le 4, le président Obama coupe court à la polémique en décidant de ne pas diffuser d'image du chef islamiste tué d'une balle dans la tête, à la fois par bienséance et pour ne pas fournir de « matériel de propagande » aux djihadistes.

Le 5, à New York, Barack Obama participe à un hommage rendu aux quelque trois mille victimes des attentats du 11-Septembre. De son côté, le Département de la sécurité intérieure révèle que des documents saisis dans la cache d'Oussama ben Laden prouvent qu'Al-Qaida préparait des attentats aux États-Unis à l'occasion notamment du dixième anniversaire du 11-Septembre. Ces documents indiquent que le chef d'Al-Qaida continuait d'exercer une autorité sur son réseau.

Le 6, un texte du « commandement général » d'Al-Qaida, diffusé sur les sites islamistes, reconnaît la mort d'Oussama ben Laden et appelle les musulmans à le venger.

Le 8, le président Obama confirme que Washington a demandé à Islamabad d'enquêter sur « le réseau de soutien à Ben Laden à l'intérieur du Pakistan » et « à l'intérieur ou à l'extérieur du gouvernement pakistanais ».

Le 13, un double attentat-suicide à la bombe visant un centre de formation de gardes-frontières à Shabqadar, au nord de Peshawar, fait plus de quatre-vingts morts. Il est revendiqué par le Mouvement des talibans du Pakistan (Tehrik-e-Taliban), lequel déclare vouloir venger la mort de Ben Laden.

Le 18, un site islamiste diffuse le dernier message audio enregistré par Oussama ben Laden, environ une semaine avant sa mort. Ce dernier prend position en faveur des révoltes démocratiques conduites dans plusieurs pays arabo-musulmans depuis décembre 2010.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-18 mai 2011 - États-Unis – Pakistan. Mort d'Oussama ben Laden, chef d'Al-Qaida », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-18-mai-2011-mort-d-oussama-ben-laden-chef-d-al-qaida/