1er-31 mars 2005République démocratique du Congo – O.N.U. Opération de la Monuc en Ituri

 

Le 1er, les casques bleus de la Mission de l'O.N.U. en République démocratique du Congo (Monuc) mènent une opération de « sécurisation et de contrôle » en Ituri, dans le nord-est du pays, où neuf soldats bangladais des Nations unies ont été tués dans une embuscade le 25 février. Entre cinquante et soixante miliciens du Front nationaliste et intégrationniste (F.N.I.), soupçonnés d'être impliqués dans ce meurtre, sont tués. Il s'agit de l'opération la plus meurtrière menée par la Monuc depuis sa création en novembre 1999. Les jours suivant l'attaque contre les casques bleus, le président du F.N.I., Floribert Ndjabu, avait été placé en résidence surveillée et son commandant militaire, Étienne Lona, s'était rendu aux forces de l'O.N.U. La guerre opposant depuis 1999 les ethnies lendu et hema pour des litiges fonciers, instrumentalisés par les milices qui se disputent les richesses minières et les ressources douanières de l'Ituri, a déjà fait soixante mille morts et provoqué la fuite de centaines de milliers de villageois.

Le 13, le chef de la Monuc menace d'intensifier les opérations militaires à partir d'avril si les milices n'ont pas désarmé avant la fin du mois.

Le 31, le Conseil de sécurité reconduit la Monuc pour six mois.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-31 mars 2005 - République démocratique du Congo – O.N.U. Opération de la Monuc en Ituri », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-31-mars-2005-republique-democratique-du-congo-o-n-u-operation-de-la-monuc-en-ituri/