7 mai - 6 juin 2003République démocratique du Congo. Intervention de l'O.N.U. contre les violences ethniques en Ituri

 

Le 7, dans le cadre du plan de retrait des troupes étrangères, supervisé par la Mission d'observation des Nations unies au Congo (M.O.N.U.C.), les troupes ougandaises quittent la région de l'Ituri, dans le nord-est du pays. Les jours suivants, les miliciens de l'ethnie lendu prennent le contrôle du chef-lieu, Bunia, s'imposant facilement à l'administration locale et au faible contingent de la M.O.N.U.C. Les affrontements avec leurs ennemis ancestraux de l'ethnie hema tournent aux massacres, faisant des centaines de victimes.

Le 16, les milices rivales et le pouvoir central signent un accord de cessez-le-feu qui prévoit la démilitarisation de Bunia et le déploiement d'une force internationale d'interposition.

Le 30, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. accorde à l'unanimité son mandat à une force multinationale intérimaire sous commandement français, forte de 1 400 hommes, chargée de sécuriser la ville de Bunia dans l'attente du renforcement des effectifs militaires de la M.O.N.U.C.

Le 6 juin, les premiers éléments de la force multinationale de paix arrivent en Ituri. La mission de l'opération Artémis est de protéger la ville de Bunia et son aéroport afin d'appuyer la M.O.N.U.C.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7 mai - 6 juin 2003 - République démocratique du Congo. Intervention de l'O.N.U. contre les violences ethniques en Ituri », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mai 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-mai-6-juin-2003-intervention-de-l-o-n-u-contre-les-violences-ethniques-en-ituri/