1er-31 août 2008Israël – Autorité palestinienne. Piétinement des négociations de paix

 

Le 1er, alors que les tensions interpalestiniennes sont au plus haut depuis juin 2007, les forces de sécurité du Hamas arrêtent les deux principaux dirigeants du Fatah dans la bande de Gaza, ainsi que trois autres responsables du mouvement du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Le 2, dans le quartier de Sijayeh, dans la banlieue de Gaza, des militants du Hamas affrontent le clan d'Ahmed Hilles, une puissante famille alliée au Fatah, qu'ils soupçonnent d'abriter les responsables d'un attentat à la bombe perpétré le 25 juillet contre un salon de thé du centre-ville. La fuite des assiégés vers Israël marque la chute de la dernière position du Fatah dans la bande de Gaza.

Le 12, le quotidien israélien Haaretz évoque l'existence d'un « accord de principe » proposé par le Premier ministre Ehoud Olmert à Mahmoud Abbas, qui prévoirait un retrait israélien de Cisjordanie agrémenté d'échanges de territoires. L'Autorité palestinienne, qui nie la réalité d'un tel plan, affirme qu'elle acceptera seulement « un État palestinien disposant d'une continuité territoriale, avec la ville sainte de Jérusalem pour capitale, sans colonies, et sur les frontières du 4 juin 1967 ». Ces rumeurs seraient destinées, selon elle, « à reporter sur le camp palestinien la responsabilité d'un échec du processus de paix ».

Le 17, le gouvernement israélien annonce la libération prochaine de deux cents détenus palestiniens afin de « créer un climat de confiance, [de] faire progresser les discussions de paix [...] et de conforter la position des Palestiniens modérés ». Ceux-ci, presque tous membres du Fatah, sont libérés le 25.

Le 31, Ehoud Olmert et Mahmoud Abbas se rencontrent à Jérusalem. Le leader palestinien rejette la proposition du dirigeant israélien de conclure d'ici à la fin de l'année, date probable du retrait effectif du Premier ministre, un accord cadre sur le règlement du conflit, hors la question de Jérusalem. Hostile à tout accord « intérimaire » ou « partiel », l'Autorité palestinienne dit ne relever aucun progrès notable depuis la reprise du processus de paix en novembre 2007.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-31 août 2008 - Israël – Autorité palestinienne. Piétinement des négociations de paix », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-31-aout-2008-israel-autorite-palestinienne-pietinement-des-negociations-de-paix/