Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

19-25 avril 1995

États-Unis. Attentat meurtrier à Oklahoma City

Le 19, l'explosion d'une voiture piégée devant un immeuble du centre-ville d'Oklahoma City (Oklahoma) qui abritait des services fédéraux et une crèche fait cent soixante-huit morts et deux disparus. L'irruption du terrorisme au cœur de l'« Amérique profonde » suscite une vive émotion dans le pays. Cet attentat non revendiqué, le plus meurtrier de l'histoire du pays, survient deux ans jour pour jour après l'attaque du camp retranché de Waco (Texas) par le F.B.I., au cours de laquelle quatre-vingt-six adeptes de la secte des davidiens avaient trouvé la mort.

Le 21, un premier suspect arrêté la veille, un ancien soldat proche d'une milice paramilitaire qui aurait voulu venger la mort des davidiens, est inculpé. L'enquête s'oriente résolument vers la piste de l'extrême droite nationale et révèle l'importance, aux États-Unis, de la mouvance antifédérale dont certains représentants sont des terroristes en puissance. Deux autres suspects seront arrêtés le 25.

Le 23 est organisée une journée nationale de deuil. Bill Clinton participe, à Oklahoma City, à une cérémonie en hommage aux victimes. Il annonce le prochain dépôt d'un projet de loi antiterroriste qui vise à renforcer les prérogatives du F.B.I.

— Universalis

Événements précédents