24 janvier 1995États-Unis. Recentrage politique

 

Dans le traditionnel discours sur l'état de l'Union prononcé devant le Congrès, le président Clinton défend les valeurs démocrates tout en reprenant à son compte certains thèmes républicains. Faisant référence au New Deal présenté par le président démocrate Franklin D. Roosevelt en 1933, il propose un « nouveau contrat social » entre l'État, qui continue à offrir des « opportunités », et le peuple, qui doit faire preuve de « responsabilité ». Il défend le rôle de l'État, principalement dans le domaine social, mais admet que celui-ci doit diminuer et que le déficit budgétaire doit être réduit. Il prône une hausse du salaire minimal et une baisse des impôts de la classe moyenne, mais dans des proportions modestes. Tirant ainsi la leçon de l'avertissement adressé par les électeurs qui ont renvoyé le Parti démocrate dans l'opposition parlementaire lors des élections de la mi-mandat de novembre 1994, Bill Clinton reconnaît ses « erreurs » tout en se posant en défenseur des acquis démocrates.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  24 janvier 1995 - États-Unis. Recentrage politique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/24-janvier-1995-recentrage-politique/