19-23 juillet 1984France. Annonce de la composition du gouvernement Fabius

 

Le 19 à la mi-journée, la liste des ministres du gouvernement de Laurent Fabius est rendue publique. Outre les deux ministres communistes, Charles Fiterman (Transports) et Marcel Rigout (Formation professionnelle), deux autres membres de l'ancienne équipe ne figurent pas dans la nouvelle : Alain Savary (Éducation nationale), qui a démissionné à la suite du retrait de son projet sur l'enseignement privé, et Jacques Delors (Économie et Finances), qui doit succéder en janvier 1985 à Gaston Thorn à la présidence de la commission des Communautés européennes. Quatre personnalités font leur entrée dans le nouveau cabinet : Pierre Joxe, président du groupe socialiste de l'Assemblée nationale, devient ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation en remplacement de Gaston Defferre nommé ministre d'État, chargé du Plan et de l'Aménagement du territoire ; Jean-Pierre Chevènement, chef de file du C.E.R.E.S., qui avait été ministre de la Recherche et de l'Industrie jusqu'en mars 1983, devient ministre de l'Éducation nationale ; Michel Delebarre, directeur du cabinet de Pierre Mauroy, prend le portefeuille du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle ; Hubert Curien, président de l'Agence spatiale européenne (E.S.A.), est nommé ministre de la Recherche et de la Technologie. Pierre Bérégovoy devient ministre de l'Économie, des Finances et du Budget ; il est remplacé aux Affaires sociales et à la Solidarité nationale par Georgina Dufoix, secrétaire d'État chargé de la Famille, de la Population et des Immigrés dans la précédente équipe. Huguette Bouchardeau voit son secrétariat d'État à l'Environnement transformé en ministère. Trois membres de l'ancien cabinet ont des attributions accrues : Édith Cresson, outre le Commerce extérieur, est chargée du Redéploiement industriel ; Paul Quilès ajoute les Transports à l'Urbanisme et au Logement ; Michel Crépeau est chargé du Tourisme en plus du Commerce et de l'Artisanat. Cinq ministres conservent leurs attributions : Claude Cheysson (Relations extérieures), Robert Badinter (Justice), Michel Rocard (Agriculture), Charles Hernu (Défense) et Roland Dumas (Affaires européennes et porte-parole du gouvernement).

Le 23, la nouvelle équipe est complétée par la nomination de six ministres délégués et de vingt secrétaires d'État. Après Hubert Curien, deux autres personnalités non politiques font leur entrée au gouvernement : Alain Calmat, ancien champion de patinage artistique, est nommé ministre délégué à la Jeunesse et aux Sports ; Haroun Tazieff, vulcanologue, devient secrétaire d'État chargé de la Prévention des risques naturels et technologiques majeurs. Deux députés socialistes, Martin Malvy et Jean-Marie Bockel, et le président du Mouvement des radicaux de gauche, Jean-Michel Baylet, deviennent secrétaires d'État.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  19-23 juillet 1984 - France. Annonce de la composition du gouvernement Fabius », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/19-23-juillet-1984-annonce-de-la-composition-du-gouvernement-fabius/