Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

18-25 juillet 2016

Allemagne. Deux attentats revendiqués par l’État islamique en Bavière

Le 18, près de Wurtzbourg (Bavière), un réfugié mineur déclaré afghan, Riaz Khan Ahmadzai, arrivé dans le pays en juin 2015, attaque à l’arme blanche les passagers d’un train, puis des passants, blessant grièvement cinq personnes. Il est tué par la police.

Le 19, l’organisation État islamique (EI) revendique l’attentat, diffusant une vidéo enregistrée par le jeune homme et affirmant que celui-ci a répondu à ses « appels incitant à frapper les pays de la coalition qui combattent l’EI ». Selon des témoignages, la radicalisation de l’agresseur serait récente et aurait été très rapide. Il s’agit de la première attaque revendiquée par l’EI en Allemagne, pays engagé dans la coalition internationale depuis décembre 2015.

Le 24, à Ansbach (Bavière), un migrant syrien, Mohammed Dalil, actionne un engin explosif à l’entrée d’un festival de musique, faisant plusieurs blessés. Il est tué dans l’explosion. Dans une vidéo envoyée aux autorités, il affirmait agir au nom de l’EI, « en représailles des crimes de la coalition à laquelle appartient l’Allemagne ». Arrivé dans le pays en juillet 2014, l’homme était menacé d’expulsion, sa demande d’asile ayant été rejetée. Il faisait l’objet d’un suivi psychiatrique. La nature de la bombe utilisée suggère un mode de préparation élaboré.

Le 25, l’EI le reconnaît comme l’un de ses « soldats ». Ces deux attentats fragilisent la politique d’accueil et d’intégration des migrants décidée par la chancelière Angela Merkel.

— Universalis

Événements précédents