18-25 février 1994Fidji. Victoire du Premier ministre sortant aux élections législatives

 

Du 18 au 25 se déroulent les secondes élections législatives depuis le coup d'État de mai 1987 au cours duquel le général Sitiveni Rabuka avait pris le pouvoir aux Fidjiens d'origine indienne, dominants économiquement, pour le donner aux Fidjiens de souche mélanésienne dont la population est équivalente en nombre aux précédents mais qui possèdent 83 p. 100 des terres. En mai 1992, le Parti politique fidjien (S.V.T.) avait obtenu 30 des 37 sièges sur 70 réservés aux Fidjiens de souche par la nouvelle Constitution de juillet 1990 fondée sur le principe de la « discrimination positive » au profit des Mélanésiens, et son chef Sitiveni Rabuka était devenu Premier ministre. Le S.V.T. remporte 1 siège supplémentaire, l'Association fidjienne de Josevata Kamikamika, fruit d'une scission du S.V.T., n'en obtenant que 5. Sitiveni Rabuka peut reconduire son gouvernement de coalition soutenu par les élus représentant les minorités chinoise et européenne et des indépendants. Le Parti de la fédération nationale – indien – de Jai Ram Reddy, qui est favorable à un rapprochement avec les Mélanésiens au pouvoir, recueille 20 sièges contre 7 pour le Parti travailliste de Mahendra Chaudhry, plus intransigeant.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  18-25 février 1994 - Fidji. Victoire du Premier ministre sortant aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/18-25-fevrier-1994-victoire-du-premier-ministre-sortant-aux-elections-legislatives/