Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

18-22 décembre 2011

Irak. Fin de l'opération de retrait des forces américaines dans un climat de crise politique

Le 18, les cinq cents derniers soldats américains présents sur le sol irakien quittent le pays sans cérémonie, avec treize jours d'avance sur le calendrier prévu et près de neuf ans après l'occupation du pays pour chasser Saddam Hussein du pouvoir. L'opération militaire a coûté la vie à près de quatre mille cinq cents soldats américains, et plus de cent mille civils irakiens ont été tués dans les affrontements durant cette période. Le pouvoir irakien demeure divisé entre responsables chiites, sunnites et kurdes, tandis que le pays connaît un regain d'attentats meurtriers.

Le 19, la justice inculpe le vice-président sunnite Tarek Al-Hachemi pour soutien et financement d'actes terroristes. Les gardes du corps de celui-ci sont suspectés d'avoir perpétré un attentat contre le Parlement, en novembre. Le Premier ministre chiite Nouri Al-Maliki, qui est accusé de dérive dictatoriale par ses détracteurs, affirme qu'il était la cible de cet attentat. Réfugié dans le Kurdistan irakien, Tarek Al-Hachemi est membre du Bloc irakien (Iraqiya), qui a annoncé le 17 son retrait du gouvernement et le boycottage des travaux du Parlement. Cette crise fragilise l'édifice institutionnel fondé sur un partage communautaire du pouvoir et des richesses pétrolières.

Le 22, dix attentats quasi simultanés visant la communauté chiite de Bagdad causent la mort d'au moins soixante personnes. Cinq jours plus tard, Al-Qaida en Irak revendiquera les attentats.

— Universalis

Événements précédents

  • 21 décembre 2010 Irak. Formation du gouvernement approuvée par le Parlement

    Le 21, le Parlement approuve la composition du gouvernement constitué par Nouri Al-Maliki, reconduit à son poste de Premier ministre par le président Jalal Talabani. Ce vote met fin à la crise politique ouverte à l'issue des élections législatives de mars.

  • 15 décembre 2010 Irak. Levée des sanctions internationales

    Le 15, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte trois résolutions levant les sanctions internationales imposées à l'Irak à la suite de l'invasion du Koweït en 1990. La première abolit l'interdiction d'acquérir des armes de destruction massive et de développer un programme nucléaire civil; la deuxième...

  • 11 novembre 2010 Irak. Reconduction de Jalal Talabani à la présidence de la République

    Au terme de huit mois de crise politique et en application d'un accord conclu la veille par les principaux groupes ethniques et religieux du pays, le Parlement élu en mars reconduit le Kurde Jalal Talabani au poste honorifique de président de la République, que celui-ci occupe depuis avril 2005. Il élit...

  • 31 octobre 2010 Irak. Massacre de chrétiens à Bagdad

    Les membres d'un groupe appartenant à la mouvance d'Al-Qaida prennent en otages une centaine de fidèles de l'Église syrienne catholique qui assistaient à la messe dans la cathédrale Sayidat Al-Najat – Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours – de Bagdad. Ils exigent de l'Église copte d'Égypte la libération de...

  • 26 octobre-17 novembre 2010 Irak. Condamnation à mort de Tarek Aziz

    Le 26, la Haute Cour pénale condamne à mort Tarek Aziz, ancien vice-Premier ministre et chef de la diplomatie du régime de Saddam Hussein, pour « meurtre avec préméditation visant à éliminer des partis et des personnalités religieuses » – allusion à la répression contre les chiites menée dans les années...

  • 24 septembre 2010 Irak - Syrie. Rétablissement des relations diplomatiques

    Le ministre irakien des Affaires étrangères Hoshyar Zebari annonce le rétablissement des relations diplomatiques de son pays avec la Syrie. Les deux États avaient rompu leurs relations en 1980, alors qu'ils étaient dirigés par deux branches rivales du parti Baas. Rétablis une première fois en novembre...

  • 3-31 août 2010 Irak - États-Unis. Fin des opérations militaires sur fond d'attentats

    Le 3, un attentat à la voiture piégée à Kout, au sud de Bagdad, fait au moins trente-trois morts.

    Le 7, un triple attentat à Bassora provoque la mort d'au moins quarante-trois personnes. Les violences perpétrées tout au long du week-end font au moins soixante morts dans le pays.

    Le 11, le...

  • 6-29 juillet 2010 Irak. Recrudescence des attentats et transfert aux autorités d'anciens dignitaires du régime

    Du 6 au 8, une série d'attentats dirigés contre des pèlerins chiites à Bagdad fait plus de soixante-dix morts.

    Le 14, la veille de la remise aux Irakiens du camp Cropper, le dernier centre de détention encore contrôlé par les forces américaines dans le pays, situé près de la capitale, celles-ci...

  • 10 mai 2010 Irak. Série d'attentats meurtriers

    Alors qu'aucun gouvernement n'est encore formé, deux mois après les élections législatives, et que les troupes américaines ont entamé leur retrait, une soixantaine d'attaques terroristes menées dans une dizaine de villes majoritairement chiites se soldent par la mort d'au moins cent dix-neuf personnes....

  • 3-23 avril 2010 Irak. Mort des deux principaux dirigeants d'Al-Qaida en Irak

    Le 3, un groupe djihadiste exécute vingt-cinq habitants du village de Hour Rajab, dans la banlieue sud de Bagdad. La plupart des victimes étaient policiers ou appartenaient à des « comités du réveil », mis sur pied par le gouvernement pour lutter contre les rebelles islamistes.

    Le 4, trois attentats-suicides...