15-31 janvier 1993Zaïre. Répression d'une mutinerie sur fond de crise politique

 

Le 15, le Haut Conseil de la République engage une procédure de destitution du président Mobutu devant la Cour suprême. Il accuse le chef de l'État de « haute trahison ». Le président Mobutu a été maintenu à la tête de l'État et de l'armée par la Conférence nationale en échange de la nomination d'Étienne Tshisekedi au poste de Premier ministre, en août 1992. Le chef de l'opposition, qui était chargé de conduire le processus démocratique, a été révoqué le 1er décembre 1992 par le chef de l'État.

Le 28, à Kinshasa, les troupes loyalistes tentent de réduire la mutinerie de soldats mécontents d'être payés en monnaie sans valeur. L'ambassadeur de France, Philippe Bernard, est tué au cours des combats. Le bilan varie de quelques dizaines à plusieurs centaines de morts selon les sources.

Les 30 et 31, plus d'un millier d'étrangers sont évacués vers le Congo.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15-31 janvier 1993 - Zaïre. Répression d'une mutinerie sur fond de crise politique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-31-janvier-1993-repression-d-une-mutinerie-sur-fond-de-crise-politique/