15-30 août 1992Zaïre. Élection d'Étienne Tshisekedi au poste de Premier ministre

 

Le 15, la Conférence nationale mise sur pied en août 1991 en vue de conduire le processus de démocratisation du pays élit Étienne Tshisekedi Premier ministre et le charge de préparer l'avènement de la IIIe République. Un « compromis politique global sur la transition » avait été conclu le 30 juin entre le pouvoir et la Conférence nationale, qui autorisait celle-ci à élire le chef du gouvernement contre l'assurance du maintien du président Mobutu à la tête des forces armées et la garantie pour lui de ne pas être inquiété à l'issue de la période de transition. Le président de l'Union pour la démocratie et le progrès social, principal opposant au régime, avait déjà été nommé Premier ministre le 29 septembre 1991, à la suite de violentes émeutes, avant d'être destitué par le président Mobutu le 23 octobre de la même année.

Le 17, le président Mobutu accepte la démission du gouvernement de Nguza Karl I Bond.

Le 19, il investit Étienne Tshisekedi dans ses fonctions. Au sein du gouvernement de coalition nommé le 30, l'opposition s'arroge la moitié des postes, dont ceux de la Défense et des Affaires étrangères, anciens domaines réservés du chef de l'État.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15-30 août 1992 - Zaïre. Élection d'Étienne Tshisekedi au poste de Premier ministre », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-30-aout-1992-election-d-etienne-tshisekedi-au-poste-de-premier-ministre/