13-18 mai 1982Zaïre. Deux nouvelles orientations en politique étrangère

 

Le 13, l'Agence zaïroise de presse annonce que le président Mobutu a décidé de renoncer à toute aide économique américaine pour répondre aux « propos injurieux » tenus récemment par des responsables américains. En effet, le Zaïre avait demandé aux États-Unis une aide de 55 millions de dollars, mais la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, s'inquiétant de la corruption de certains hauts responsables zaïrois, avait décidé de réduire de 80 p. 100 l'aide militaire américaine et de n'accorder que 4 millions de dollars seulement pour 1983.

Le 14, le Zaïre décide de rétablir ses relations diplomatiques avec Israël. Cette mesure est accueillie très favorablement à Jérusalem, où l'on espère que la décision zaïroise ouvrira la voie au rétablissement des relations diplomatiques avec l'ensemble des États africains qui avaient rompu avec Israël à la suite de la guerre des Six-Jours. La rupture entre le Zaïre et Israël, intervenue le 5 octobre 1973, qui avait été décidée par mesure de solidarité avec l'Égypte lors de l'occupation du Sinaï, n'a plus lieu d'être dès lors que l'ensemble du Sinaï a été restitué à l'Égypte.

Le 18, la décision de l'Arabie Saoudite de fermer son ambassade à Kinshasa constitue la manifestation la plus marquante du mécontentement des pays arabes après la décision zaïroise.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13-18 mai 1982 - Zaïre. Deux nouvelles orientations en politique étrangère », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-18-mai-1982-deux-nouvelles-orientations-en-politique-etrangere/