14-27 décembre 1990Maroc. Émeutes et répression

 

Le 14, deux des trois syndicats appellent pour la première fois à une grève générale. Mais les manifestations dégénèrent en émeutes dans plusieurs villes, en particulier à Fès, où les dégâts sont considérables et les affrontements avec les forces de l'ordre particulièrement violents. Bien que le bilan officiel chiffre à cinq le nombre des tués à Fès, l'opposition l'estime à quarante-neuf.

Le 17, Azzedine Laraki, Premier ministre, annonce la création d'une commission d'enquête « pluraliste » et promet en même temps une augmentation des salaires.

Le 27, un premier bilan indique que quatre cent cinquante personnes ont déjà comparu devant les tribunaux pour répondre d'accusations liées aux émeutes du 14. Plusieurs dizaines ont été condamnées à des peines d'emprisonnement allant de un mois à dix ans.

—  Universalis

Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-27 décembre 1990 - Maroc. Émeutes et répression », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-27-decembre-1990-emeutes-et-repression/