Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

14-15 août 1997

Turquie. Réduction des atteintes à la liberté de la presse

  • Article mis en ligne le

Le 14, le Parlement adopte un projet de loi qui limite la répression des délits de presse, particulièrement sévère dans le pays. Le texte prévoit la libération et l'amnistie au bout de trois ans – soumise à l'absence de récidive – des rédacteurs en chef et des éditeurs de presse condamnés au titre de la loi antiterroriste, le plus souvent pour propagande séparatiste prokurde. Toutefois, cette loi ne concerne pas les simples journalistes, qui représentent la plus grande partie des quatre-vingts personnes environ emprisonnées sous ce chef d'accusation. Ces atteintes à la liberté de la presse constituent l'un des principaux griefs adressés à Ankara par les instances européennes.

Le 15, Isik Yurtçu, ancien rédacteur en chef du quotidien prokurde Ozgür Gundem, est libéré. Les associations de défense de la liberté de la presse avaient orchestré une vaste campagne en sa faveur.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents