12-19 juillet 2012France – Guinée équatoriale. Mandat d'arrêt contre Teodoro Nguema Obiang

 

Le 12, le juge du pôle financier chargé d'instruire l'affaire dite « des biens mal acquis » – qui vise les présidents gabonais, congolais et guinéen – délivre un mandat d'arrêt à l'encontre de Teodoro Nguema Obiang, fils du président de Guinée équatoriale, qui ne s'est pas présenté à un interrogatoire à l'issue duquel il devait être mis en examen. L'enquête procède d'une plainte avec constitution de partie civile déposée par l'O.N.G. Transparency International en décembre 2008. Teodoro Nguema Obiang est soupçonné de détournement de fonds publics, de blanchiment, d'abus de biens sociaux et d'abus de confiance. L'enquête a révélé que les automobiles de luxe et les nombreux objets précieux saisis au domicile parisien de celui-ci en septembre 2011 ont été payés sur des fonds publics.

Le 19, la justice ordonne la saisie de la résidence parisienne de celui-ci, un hôtel particulier situé avenue Foch, estimé à 150 millions d'euros, qui aurait été illégalement acquis.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-19 juillet 2012 - France – Guinée équatoriale. Mandat d'arrêt contre Teodoro Nguema Obiang », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-19-juillet-2012-mandat-d-arret-contre-teodoro-nguema-obiang/