Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

12-19 juillet 2011

France - Afghanistan. Nouvelles pertes françaises

Le 12, le président Sarkozy, en visite éclair à Kaboul, confirme le retrait de quelque mille hommes d'ici à la fin de 2012 – sur les quatre mille présents sur place – et annonce qu'« en 2014, tous les soldats français seront partis ».

Le 13, cinq soldats français sont tués dans une attaque-suicide à Joybar, dans la province de la Kapisa, au nord-est de Kaboul. Cette attaque revendiquée par les talibans est la plus meurtrière pour les forces françaises depuis l'embuscade dans la vallée voisine d'Uzbin, qui avait fait dix morts en août 2008.

Le 14, un sixième soldat français est tué dans un accrochage. Ces pertes portent à soixante-dix le nombre de soldats français tués en Afghanistan depuis le début de l'intervention en 2001, dont dix-huit depuis le début de l'année. Les autorités françaises réaffirment la nécessité de renforcer les conditions de sécurité des troupes présentes sur place et d'accélérer le transfert de responsabilité à l'armée afghane en matière de sécurité.

Le 19, un hommage national particulièrement médiatisé est rendu aux Invalides, à Paris, aux soldats tués récemment en Afghanistan, en présence du président Sarkozy.

— Universalis

Événements précédents