11-30 mars 2014Turquie. Regain d'agitation et élections municipales

 

Le 11, des milliers de personnes manifestent dans une dizaine de villes contre le régime islamo-conservateur du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, à la suite du décès d'un adolescent blessé lors du mouvement de contestation en juin 2013.

Le 12, les obsèques de l'adolescent à Istanbul, auxquelles assistent des centaines de milliers de personnes, sont suivies d'affrontements meurtriers avec les forces de l'ordre.

Le 20, l'autorité nationale des télécommunications bloque l'accès au réseau social Twitter, puis, le 27, au site de partage de vidéos YouTube. Ces deux médias étaient depuis février les principaux canaux de diffusion d'enregistrements dénonçant la corruption du pouvoir et les pressions que celui-ci exerce sur la justice et la presse. Ces révélations, dont le gouvernement conteste la véracité, seraient selon lui orchestrées par la confrérie de l'imam Fethullah Gülen, un prédicateur exilé aux États-Unis.

Le 27, un enregistrement mis en ligne révèle un projet d'intervention en Syrie contre les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant, destiné à détourner l'attention de l'opinion des scandales précédemment mis au jour.

Le 30, le Parti de la justice et du développement, au pouvoir, remporte les élections municipales avec 45,5 p. 100 des suffrages au niveau national, conservant notamment la mairie d'Istanbul.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-30 mars 2014 - Turquie. Regain d'agitation et élections municipales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-30-mars-2014-regain-d-agitation-et-elections-municipales/