11-24 septembre 1998Lesotho. Intervention de l'Afrique du Sud pour rétablir l'ordre

 

Le 11, un groupe de jeunes officiers proches de l'opposition se mutine afin de protester contre l'utilisation des forces armées dans le maintien de l'ordre. Depuis les élections législatives de mai, que le Congrès du Lesotho pour la démocratie, au pouvoir, a remportées avec 79 élus sur 80, l'opposition dénonce des fraudes massives. La tension s'est accrue en août avec la mort de plusieurs manifestants.

Le 17, une commission spéciale, chargée par la Communauté de développement de l'Afrique australe (S.A.D.C.) d'examiner les conditions de déroulement du scrutin de mai, conclut à l'existence d'« irrégularités » qui ne justifient toutefois pas, à ses yeux, l'annulation des élections.

Le 22, devant l'échec des tentatives de dialogue, des troupes d'Afrique du Sud et du Botswana interviennent dans le royaume, à la demande du Premier ministre Pakalitha Mosisili et sous l'égide de la S.A.D.C., afin d'y restaurer l'ordre. Elles rencontrent une forte résistance de la part des forces armées, dans leur majorité favorables à l'opposition.

Le 24, à l'issue de deux jours d'affrontements et de pillages, les troupes d'intervention contrôlent Maseru, la capitale, que les insurgés ont fuie. Une autorité transitoire, présidée par l'ambassadeur d'Afrique du Sud, est mise en place.

Letsie III, roi du Lesotho

Letsie III, roi du Lesotho

photographie

Letsie III, roi du Lesotho, en prière dans la cathédrale de Maseru. En septembre 1998, l'Afrique du Sud intervient militairement pour rétablir l'ordre. 

Crédits : PA Photos

Afficher

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-24 septembre 1998 - Lesotho. Intervention de l'Afrique du Sud pour rétablir l'ordre », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-24-septembre-1998-intervention-de-l-afrique-du-sud-pour-retablir-l-ordre/