10-29 juillet 1981Israël – Liban. Reprise des bombardements israéliens au Liban et cessez-le-feu précaire

 

À partir du 10, l'aviation israélienne effectue à nouveau des raids contre des positions palestiniennes au Liban, provoquant la mort de nombreux civils. Les Palestiniens ripostent en bombardant aux roquettes des localités du nord de la Galilée.

Le 17, l'aviation israélienne bombarde plusieurs quartiers de la capitale libanaise. Les autorités militaires israéliennes annoncent que les quartiers généraux du Fath et du Front démocratique de libération de la Palestine ont été détruits. 166 personnes sont tuées et 586 blessées. Ce raid provoque une très grande émotion internationale.

Le 20, Alexander Haig, secrétaire d'État américain, annonce que la suspension des livraisons de chasseurs-bombardiers F-16 à Israël est prolongée : quatre appareils avaient déjà été retenus le 10 juin après la destruction du réacteur irakien de Tamuz et six autres devaient être livrés le 21. D'autre part, les ministres des Affaires étrangères des sept pays occidentaux participant au sommet économique d'Ottawa se déclarent « préoccupés par l'ampleur des destructions, en particulier au Liban, et par des lourdes pertes en vies humaines de part et d'autre ».

Le 21, le Conseil de sécurité des Nations unies adopte à l'unanimité une résolution qui demande un cessez-le-feu immédiat au Liban ; Yasser Arafat fait part à Kurt Waldheim de son accord de principe, alors que Menahem Begin accepte de « nouer des contacts avec le président Sarkis » mais exclut toute négociation, directe ou indirecte, avec les Palestiniens.

Le 24, Philip Habib, envoyé spécial du président Reagan au Proche-Orient, obtient la cessation de « toute action militaire entre les territoires israéliens et libanais ». Le bilan des bombardements qui se sont poursuivis pendant deux semaines est lourd : près de cinq cents morts et de mille deux cents blessés au Liban, cinq morts et quarante blessés en Israël.

Le 27, Menahem Begin précise que les accords de cessez-le-feu ne prévoient pas l'arrêt des vols de reconnaissance israéliens au Liban et, le 29, un combat aérien oppose des avions israéliens et syriens au-dessus du territoire de ce pays : un Mig-25 syrien est abattu, mais cet incident ne compromet pas le cessez-le-feu, qui continue à être à peu près respecté dans les jours suivants.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10-29 juillet 1981 - Israël – Liban. Reprise des bombardements israéliens au Liban et cessez-le-feu précaire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-29-juillet-1981-reprise-des-bombardements-israeliens-au-liban-et-cessez-le-feu-precaire/