Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

10-17 mai 2013

États-Unis. Révélations relatives à la surveillance de journalistes par l'administration Obama

Le 10, le procureur de Washington informe Associated Press (A.P.) que les relevés téléphoniques de vingt lignes des bureaux de l'agence de presse ont été saisis durant deux mois au cours du printemps de 2012.

Le 13, le P.-D.G. d'A.P. dénonce, dans une lettre adressée au ministre de la Justice, une « intrusion massive et sans précédent » du gouvernement dans le travail des journalistes. Aucune raison officielle n'est invoquée pour expliquer cette surveillance, mais il est possible que le gouvernement ait tenté d'identifier la source de l'information publiée par A.P. en mai 2012, relative à un attentat d'Al-Qaida contre un avion américain au Yémen, déjoué par la C.I.A., qui contredisait la position de Washington affirmant que le premier anniversaire de la mort d'Oussama ben Laden n'avait donné lieu à aucune manifestation.

Le 17, le Washington Post révèle que le département de la Justice a également surveillé, en 2010, les communications passées par un journaliste de la chaîne Fox News, qui a publié des informations relatives à la préparation d'un essai nucléaire nord-coréen. Par ailleurs, depuis 2009, l'administration Obama a poursuivi six personnes qui auraient transmis à des journalistes des informations menaçant la sécurité nationale, en application de l'Espionnage Act de 1917, une loi qui n'avait jusque-là été invoquée que trois fois pour des affaires de fuites.

— Universalis

Événements précédents