Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

12-13 avril 2013

États-Unis - Russie. Application de la « loi Magnitski »

Le 12, l'administration américaine transmet au Congrès une liste de dix-huit Russes accusés de violations des droits de l'homme dans l'affaire Magnitski. Le juriste russe Sergueï Magnitski, qui dénonçait dans son pays des faits de corruption, est mort en prison en novembre 2009 à la suite de mauvais traitements. L'affaire a suscité l'adoption par le Congrès d'une loi promulguée en décembre 2012, qui interdit l'entrée sur le sol américain aux auteurs d'atteintes aux droits de l'homme en Russie et prévoit le gel de leurs avoirs aux États-Unis.

Le 13, en guise de représailles, la Russie interdit l'entrée sur son territoire à dix-huit Américains « impliqués dans la légalisation de la torture et les détentions à vie dans la prison de Guantanamo [et dans les] arrestations et enlèvements de citoyens russes ».

— Universalis

Événements précédents