Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

WINTER X GAMES

En 1998, à Nagano, deux nouvelles disciplines sportives intègrent le programme des Jeux d'hiver : le curling et le snowboard. L'arrivée du snowboard aux Jeux mérite une attention toute particulière. Le snowboard, ou surf des neiges, est né dans les années 1970 de l'imagination de plusieurs Américains : Sherman Poppen, qui invente le snurfer (deux skis attachés ensemble) ; Dimitrije Milovich, qui fabrique une « planche à neige » inspirée des planches de surf ; Jake Burton Carpenter, qui, aidé de Tom Sims et Chuck Barfoot, conçoit les premiers modèles aboutis de snowboards, lesquels vont faire sa fortune. En effet, durant les années 1980, la pratique sportive individualisée, libérée de toute contrainte, se développe, du moins en Occident ; les adeptes du snowboard se multiplient, la majorité des stations de sports d'hiver nord-américaines, imitées rapidement par leurs homologues alpines, s'ouvrent aux snowboarders. Dans les années 1990, la pratique du snowboard et de tous les sports de « glisse » est devenue un phénomène de société.

Fondée en 1990, l'International Snowboarding Association (I.S.F.) régit les compétitions internationales, mais elle n'est pas reconnue par le C.I.O. ; de son côté, la Fédération internationale de ski (F.I.S.) décide en 1994 d'organiser sous son égide la première Coupe du monde de snowboard : cette compétition divise les snowboarders, qui redoutent qu'un organisme de facture plus classique que l'I.S.F. mette un frein à leur expression sportive, fondée avant tout sur la liberté et l'esprit fun. Néanmoins, en 1996, le C.I.O. décide d'intégrer le snowboard au programme olympique, et la majorité des snowboarders acceptent la tutelle de la F.I.S., à l'exception notable du Norvégien Terje Haakonsen, le meilleur spécialiste de half-pipe de l'époque.

Généralement très conservateur, le C.I.O. se défait donc de ses habitudes : la décision d'inscrire le snowboard au programme olympique est prise rapidement en 1996 lors de la session annuelle du Comité tenue à Atlanta ; deux ans plus tard, des compétitions (slalom géant et half-pipe) ont déjà lieu aux Jeux de Nagano. Cette hâte s'explique : en 1995 sont nés les X Games (« Jeux extrêmes »), grand rassemblement de la « glisse » outre-Atlantique ; un volet hivernal, les Winter X Games, est prévu pour 1997, et il se déroulera dans le Snow Summit Mountain Resort de Big Bear Lake (Californie). L'engouement de la jeunesse du monde pour les sports fun est total et les Winter X Games vont connaître un développement continu que le C.I.O. va épouser, car les disciplines très spectaculaires issues des Winter X Games rassemblent de multiples téléspectateurs. Rapidement, d'autres épreuves fun vont intégrer les Jeux d'hiver : pour le snowboard, le slalom géant parallèle, plus télégénique, remplace le slalom géant en 2002, alors que le boardercross devient épreuve olympique à Turin en 2006 ; le ski acrobatique s'enrichit de la spectaculaire épreuve de cross en 2010 à Vancouver. En outre, de nombreuses disciplines accueillent des épreuves plus télégéniques : la poursuite (2002) et la course départ groupé (2006) pour le biathlon ; le sprint et la poursuite (2002) pour le ski de fond ; le relais pour le short-track (2002) ; le relais pour le patinage de vitesse (2006). En outre, en 2011, le C.I.O. a inscrit pour les Jeux de Sotchi en 2014 de nouvelles épreuves, dont le half-pipe en ski acrobatique, le ski slopestyle (sauts de grande amplitude) et le snowboard slopestyle.

Le point commun entre toutes ces nouvelles disciplines olympiques hivernales est qu'elles sont très télégéniques et issues des Winter X Games, lesquels ont construit leur succès sur la télévision. Les X Games présentent en effet une particularité : contrairement à la quasi-totalité[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer cet article

Pierre LAGRUE. WINTER X GAMES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi