DE MARIA WALTER (1935-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Artiste américain qui vivait à New York, Walter De Maria (né en 1935 à Albany, Californie) était un solitaire, qui produisait peu, se refusant à tout commentaire sur une œuvre qui n'est réductible à aucune classification, même si certaines de ses réalisations s'apparentent, non sans ironie et distance, aux courants marquants de la seconde moitié du xxe siècle. Ainsi, le mouvement Fluxus n'est pas étranger à Art Yard, projet insensé de faire creuser par des bulldozers et avec la participation du public un immense trou en plein New York, pour créer un événement ; tandis que Box (1961, boîte en contre-plaqué, refaite ultérieurement, coll. Dia Art Foundation, New York) pourrait être rattachée au minimalisme préfigurant les volumes de D. Judd ou de R. Morris, ainsi que la série Cross (1966), Museum Piece (1967) et Star (1972) : croix latine, croix gammée et étoile de David en acier poli, à l'intérieur desquelles circule une boule d'acier. On pense aussi à l'art conceptuel en présence de ces dessins invisibles dont le seul élément visible est l'inscription ténue de quelques mots (1964-1969). À partir de 1968, avec Double Parallel Lines (deux parallèles tracées à la craie et longues d'un mile dans un désert du Nevada ; le projet original, consistant en l'élévation de deux murs parallèles, date de 1961), sa démarche s'inscrit dans le contexte du land art, dont il reste avec Robert Smithson l'une des figures essentielles. Le land art permet à ces deux artistes d'échapper aux contraintes du marché de l'art. Chacune des œuvres de Walter De Maria nécessitant un énorme investissement, une fondation américaine, la Dia Art Foundation, subventionne depuis 1977 la réalisation de ses travaux. Si certaines de ses pièces relèvent plus d'une approche conceptuelle comme New York Earth Room (1977, 335 m2 de surface de terre exposée en permanence dans une galerie) ou Vertical Earth Kilometer (1977, barre de cuivre de 5 cm de diamètre et de 1 km de longueur, ent [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : conservateur à l'A.R.C., musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Classification


Autres références

«  DE MARIA WALTER (1935-2013)  » est également traité dans :

LAND ART

  • Écrit par 
  • Gilles A. TIBERGHIEN
  •  • 3 685 mots

Au début des années 1960, une tendance de l'art américain, mais aussi européen, va mettre de plus en plus l'accent sur l'utilisation des matériaux naturels, la terre, l'eau ou l'air, qui manifestent le processus à l'œuvre et impliquent du même coup une nouvelle conception de la durée dans l'art. Corrélativement, l'attention des artistes, des sculpteurs mais aussi des peintres, se porte sur l'expl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/land-art/#i_84313

SCULPTURE CONTEMPORAINE

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 8 066 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Sculpter à l’échelle du monde »  : […] À une échelle tout autre, le land art a ouvert l’expérience de la sculpture à la nature dans son ensemble, en dépassant le cadre, jugé trop limité, des galeries, des musées, des villes. Qu’elles soient des Earthworks modifiant durablement le paysage ou qu’elles ressortissent davantage à l’art de l’éphémère, les œuvres du land art affrontent avec audace des sites naturels grandioses, à une échelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sculpture-contemporaine/#i_84313

Pour citer l’article

Béatrice PARENT, « DE MARIA WALTER - (1935-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-de-maria/