BURLEIGH WALTER (1275-apr. 1343)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philosophe anglais, l'un des premiers logiciens scolastiques. Walter Burleigh (ou Burley) fit ses études à Oxford, où il connut Guillaume d'Ockham. Il rejoignit ensuite Jean Duns Scot à Paris, où il fut reçu docteur et où il enseigna pendant quelque temps. Revenu en Angleterre, il fut précepteur du prince de Galles, le futur Édouard III, et devint professeur à Oxford. Selon certaines traditions, il aurait fait un voyage à Rome en 1330 environ. On a vu en lui un franciscain à cause de ses relations avec Ockham et Duns Scot, mais les bibliographes de l'ordre des ermites de Saint-Augustin le revendiquent et le rattachent à la tradition augustinienne.

Celui qu'on a appelé le Doctor planus et conspicuus est l'auteur d'un traité de logique intitulé De puritate artis logicæ, de plusieurs commentaires d'Aristote et d'un ouvrage inspiré de Diogène Laërce, le De vitis et moribus philosophorum.

Burleigh, encore mal connu, est un de ces maîtres médiévaux en qui se rencontrent des courants doctrinaux différents. D'une part, il apparaît comme un représentant de la réaction antinominaliste, soutenant l'existence hors de l'âme des universaux du genre de la substance ; d'un autre côté, cependant, il est en accord avec Ockham sur plusieurs points, notamment sur le fait que l'objet direct de l'intellection est l'individu et sur la critique de la preuve aristotélicienne du premier moteur immobile. Néanmoins, en d'autres occasions encore, il se montre partisan des thèses du Stagirite et surtout de celles de son commentateur, Averroès.

—  Denis COUTAGNE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Denis COUTAGNE, « BURLEIGH WALTER (1275-apr. 1343) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-burleigh/