IVANOV VSEVOLOD VIATCHESLAVOVITCH (1892 env.-1963)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le nom de Vselovod Ivanov est resté attaché à ses récits héroïques de 1921, les Histoires de partisans, tableaux de la guerre civile en Sibérie. Pour avoir été typographe, vagabond et ... fakir, Ivanov s'est pénétré d'une culture populaire hétéroclite (mythes kirghizes, littérature romanesque et répertoire du cirque) complétée par la révélation poétique du futurisme et, ultérieurement, par l'expérience de la révolution et de la guerre. Établi en Russie à partir de 1921, il fit partie des « Compagnons de route » et du groupe des « Frères Sérapion ». Son succès fut d'abord assuré par l'originalité de sa prose, qualifiée « d'ornementale », qui mêle notations ethnographiques, connexion des objets et de leurs métaphores, exaltation lyrique ou épique du narrateur et confusion systématique des registres (Les Vents colorés, Le Retour du Bouddha, 1923). Les années de la N.E.P. furent pour lui une période de recherches esthétiques menées dans l'agitation de la vie culturelle, parmi plusieurs crises personnelles. Ivanov aborda alors les genres les plus divers, depuis le conte de style populaire et la sotie (Fokin, 1924) jusqu'au thème de la reconstruction de l'U.R.S.S. (Xabu) et au répertoire des mythes contemporains (L'Ypérite, roman de science-fiction écrit avec V. Chklovski). Mais surtout il élabora, avec le cycle du Mystère des mystères (1927), une théorie originale de la psyché dans laquelle se manifestent des pulsions qui ne trouvent pas en elles-mêmes leur propre cause : les mécanismes freudiens illustrés ici sont conçus comme des conduites métaphoriques auxquelles recourt l'homme quand une situation nouvelle le laisse sans réponse verbale. Un roman de 1929 (Le Kremlin) prolongea toutes ces recherches jusqu'au démembrement du genre et de la structure syntaxique. À partir du « grand tournant » de 1929 Ivanov entreprit de créer dans ses œuvres un ensemble de conventions nouvelles pour une littérature soviétique encore mal définie. Mais sa volonté de montrer l'édification soviétique sur le mode burlesque (Les Récits de Sinitsyne) [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  IVANOV VSEVOLOD VIATCHESLAVOVITCH (1892 env.-1963)  » est également traité dans :

SÉRAPION LES FRÈRES DE (1921-1925)

  • Écrit par 
  • André RADIGUET
  •  • 773 mots

Le groupe littéraire des Frères de Sérapion s'est formé dans le Petrograd de 1920-1921, au lendemain de la révolution, à un moment où la ruine économique et les bouleversements sociaux menaçaient en Russie l'existence même de la littérature. Il s'inscrit dans le processus de renaissance de la prose, après les années de prépondérance de la poésie, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-freres-de-serapion/#i_87721

Pour citer l’article

Charles BOURG, « IVANOV VSEVOLOD VIATCHESLAVOVITCH (1892 env.-1963) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vsevolod-viatcheslavovitch-ivanov/