VO VAN KIET (1922-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique vietnamien. Phan Van Hoa, issu d'une famille modeste du sud de l'Indochine française, prend le nom de Vo Van Kiet quand il adhère au Parti communiste vietnamien (P.C.V.) en 1938. Membre du Viêt-Minh (la Ligue pour l'indépendance du Vietnam), il s'engage dans la guerre d'Indochine (1945-1954), puis dans la guerre du Vietnam (1958-1975) en tant que dirigeant du Viet-Cong (Front national de libération du Vietnam du Sud). Devenu chef du P.C.V. d'Hô Chi Minh-Ville (1976-1982), il favorise le développement de la libre entreprise dans la ville. Bien que critiqué par la direction du parti, il est Premier ministre de 1991 à 1997. Il lance la politique d'ouverture du « Doi Moi » (renouveau) et permet la transition vers une économie de marché. Il a été l'artisan du rapprochement avec Washington (levée de l'embargo et normalisation des relations diplomatiques) et de l'adhésion du Vietnam à l'A.S.E.A.N. (1995). Toutefois, l'aggravation de ses dissensions avec la direction du parti entraîne sa mise à la retraite forcée, alors qu'il devait rester à la tête du gouvernement jusqu'en 2001. Il critique, dès lors, ouvertement la politique du régime en place et, en 2001, renonce à son poste de conseiller du Comité central du parti.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  VO VAN KIET (1922-2008)  » est également traité dans :

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 526 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « La confirmation et les premiers succès de la nouvelle politique  »  : […] Le VII e  congrès du Parti, qui se tient à l'été de 1991, confirme la ligne réformatrice en matière économique et, au-delà, le compromis avec les conservateurs (stabilité et contrôle politique). Do Muoi remplace Nguyên Van Linh à la tête du Parti et Vo Van Kiet, figure des réformateurs sudistes, est promu à la barre du gouvernement. Après la chute de Gorbatchev et la signature de l'accord sur le […] Lire la suite

Les derniers événements

Vietnam. Renouvellement des dirigeants. 24-25 septembre 1997

-Premier ministre, à la tête du gouvernement, où il succède à Vo Van Kiêt. Marqué par un net rajeunissement, ce renouvellement de l'appareil dirigeant respecte l'équilibre entre les régions et entre les courants. Il s'achèvera le 26 décembre avec le remplacement, à la direction du parti, du dernier membre de la troïka au pouvoir, Dô Muoi, par le général Le Kha Phieu, le plus conservateur des nouveaux dirigeants. […] Lire la suite

Vietnam. Élection du général Lê Duc Anh à la présidence. 23 septembre 1992

collégiale du Conseil d'État, et instauré une séparation des pouvoirs plus marquée entre le parti et l'État en augmentant les attributions de la présidence et du gouvernement. Toutefois, les trois hommes désignés par le VIIe congrès du Parti communiste en juin 1991 continuent à diriger le pays, Do Muoi à la tête du parti, le général Anh à la présidence de l'État et Vo Van Kiet – confirmé à son poste le 24 – comme chef du gouvernement. […] Lire la suite

Chine – Vietnam. Normalisation des relations entre les deux pays. 5-9 novembre 1991

La visite à Pékin de Do Muoi, secrétaire général du Parti communiste et numéro un vietnamien, et de Vo Van Kiet, chef du gouvernement de Hanoï, consacre la normalisation des relations sino-vietnamiennes. Celles-ci s'étaient refroidies dès la victoire des communistes au Vietnam, en 1975, et avaient été suspendues avant qu'une guerre n'opposât les deux pays en février 1979, à la suite de l'invasion du Cambodge par les forces vietnamiennes. […] Lire la suite

Vietnam. Remaniement à la direction du Parti communiste. 24 juin - 9 août 1991

Linh. En outre, le P.C. approuve la poursuite des réformes économiques, qui ne s'appliquent que très progressivement. Vo Van Kiet, numéro trois du bureau politique, sera nommé à la tête du gouvernement, le 9 août, en remplacement de Do Muoi. […] Lire la suite

Vietnam. Élection de Do Muoi au poste de Premier ministre. 22 juin 1988

Do Muoi, considéré comme un conservateur en matière d'économie, est élu Premier ministre par l'Assemblée nationale à la suite du plénum du comité central du P.C. Il l'emporte ainsi sur Vo Van Kiet, candidat des réformateurs du Sud, qui assurait l'intérim depuis la mort de Phan Hung, le 10 mars. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« VO VAN KIET (1922-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vo-van-kiet/