VIRACOCHA INCA, empereur inca (mort en 1438)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Huitième souverain inca, Hatu Tupac Inca prit le nom de Viracocha en l'honneur du dieu qu'il considérait comme son ancêtre divin. Il est le premier souverain inca qui ait entrepris la tâche de gouverner les populations étrangères conquises. En effet, avant lui, les Incas pratiquaient une politique de conquête militaire, mais abandonnaient ensuite les territoires soumis. Viracocha inaugura une véritable politique d'intégration.

Au début du xve siècle, la confédération chanca, qui occupait les actuels départements de Huancavelica, Ayacucho et Apurimac, se lança dans une série de guerres de conquête. Elle envahit le territoire des Quechuas, alliés des Incas, puis décida d'attaquer le Cuzco. L'empereur Viracocha, affaibli par l'âge, considéra la résistance comme difficile et abandonna la capitale pour se réfugier dans la région de Chita. Dans sa retraite, il avait emmené avec lui son fils Urco, qu'il avait désigné comme son successeur. Son second fils, Cusi Yupanqui, et les officiers les plus renommés du royaume prirent alors la défense de la capitale et, après une âpre lutte, écrasèrent les Chancas. Quand Cusi Yupanqui retourna victorieux au Cuzco, il fut reconnu comme le nouveau souverain sous le nom de Pachacutec.

—  Susana MONZON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Susana MONZON, « VIRACOCHA INCA, empereur inca (mort en 1438) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/viracocha-inca/