VINGBOONS ou VINCKBOONS PHILIP (1614-1678)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte hollandais, il établit, après Van Campen, l'influence de Palladio et de Serlio principalement dans l'architecture domestique : ordonnance des façades, et symétrie du plan. Ses créations principales sont des demeures de négociants d'Amsterdam : maison Joan Poppen (1642), maisons De Son (1665). Il emploie le vocabulaire classique sur des façades de pierre (maisons Belin la Garde et de Arend). Il publie ses ouvrages en deux albums (1648 et 1674). Son frère, Justus, a construit le palais Trip (à pilastres d'ordre colossal) à Amsterdam.

—  Jean-Pierre MOUILLESEAUX

Écrit par :

  • : historien de l'art, chargé de mission à la Caisse nationale des monuments historiques et des sites

Classification


Autres références

«  VINGBOONS ou VINCKBOONS PHILIP (1614-1678)  » est également traité dans :

AMSTERDAM

  • Écrit par 
  • Élodie VITALE
  • , Universalis
  •  • 2 810 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les « façades à goulot » »  : […] Mais les idéaux d'un classicisme plus sévère venant d'Italie et de France s'infiltrent et font disparaître le goût pour les gaies briques rouges. Les pignons à redans ne satisfont plus, alors qu'on est sorti des petites rues étroites pour venir habiter le long des Grachten. C'est Philip Vingboons qui va marquer de son style la plupart des grandes maisons bâties le long des canaux circulaires nouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amsterdam/#i_5524

Pour citer l’article

Jean-Pierre MOUILLESEAUX, « VINGBOONS ou VINCKBOONS PHILIP - (1614-1678) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vingboons-vinckboons/