RITOLA VILLE (1896-1982)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Coureur de fond finlandais, Ville Ritola remporta cinq médailles d'or et trois médailles d'argent aux jeux Olympiques et détint à deux reprises le record du monde du 10 000 mètres. Pourtant, il n'obtint pas la renommée que ses exploits méritaient, car il effectua toute sa carrière dans l'ombre de son célèbre compatriote Paavo Nurmi.

Ville Ritola, quatorzième d'une famille de vingt enfants, est né le 18 janvier 1896 à Peräseinäjoki, dans l'ouest de la Finlande. Adolescent, il émigre aux États-Unis. Le jeune homme apprend le métier de charpentier et participe à quelques courses à pied dans les rues de New York. Il est repéré par Vaïno Noppa, président du Finnish American Athletic Club, qui devient son entraîneur. Il progresse d'autant plus rapidement qu'il bénéficie des conseils de son compatriote Hannes Kolehmainen, triple médaillé d'or aux Jeux de Stockholm en 1912, qui comme lui vit et s'entraîne aux États-Unis. Kolehmainen incite Ritola à participer aux Jeux d'Anvers en 1920, mais ce dernier, ne s'estimant pas suffisamment préparé et se disant accaparé par ses occupations professionnelles, décline l'offre. Il continue de s'entraîner et obtient quelques résultats : en 1922, il remporte le Championnat des États-Unis de cross-country et se classe deuxième du marathon de Boston.

Ville Ritola fait donc ses débuts olympiques à l'occasion des Jeux de Paris en 1924, où il se montre plus que brillant. Il entame son programme le 6 juillet par le 10 000 mètres, course durant laquelle il écœure le Suédois Edvin Wide : il boucle la distance en 30 min 23,2 s, battant de plus de 12 secondes le record du monde qu'il avait établi quelques semaines auparavant. Trois jours plus tard, il s'adjuge une nouvelle médaille d'or : pourtant quasi novice dans cette épreuve spécifique, il gagne le 3 000 mètres steeple (9 min 33,6 s). Le lendemain, 10 juillet, est une journée très attendue par le public de Colombes : en effet, Paavo Nurmi a annoncé qu'i [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Classification


Autres références

«  RITOLA VILLE (1896-1982)  » est également traité dans :

AMSTERDAM (JEUX OLYMPIQUES D') [1928] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 514 mots

Dans le chapitre « 29 juillet »  : […] En haltérophilie, les cinq titres se répartissent entre l'Autriche, l'Allemagne (deux), la France (Roger François, 335 kg aux trois mouvements chez les moyens, record du monde) et l'Égypte. L'Égyptien El Sayed Mohamed Nosseir, vainqueur chez les mi-lourds (355 kg, record du monde) devant le Français Louis Hostin (352,5 kg), offre à son pays la première médaille d'or de son histoire. Premières fina […] Lire la suite

NURMI PAAVO (1897-1973)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 547 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le « Finlandais volant » »  : […] Délivré de tout souci matériel, Nurmi peut se consacrer pleinement à la course à pied. Il révolutionne les méthodes d'entraînement, court chronomètre en main pour régler sa foulée académique mais sans grande amplitude. Il s'astreint à trois dures séances d'entraînement quotidiennes, sur des distances et des terrains variés, se veut un adepte de la gymnastique suédoise et des bains chauds et se fai […] Lire la suite

Pour citer l’article

« RITOLA VILLE - (1896-1982) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ville-ritola/