SETH VIKRAM (1952- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'écrivain indien d'expression anglaise Vikram Seth est connu pour le roman en vers The Golden Gate (1986, Golden Gate) et l'épopée A Suitable Boy (1993, Un garçon convenable).

Fils d'un juge et homme d'affaires, né le 20 juin 1952 à Calcutta, Vikram Seth grandit entre Londres et son pays natal. Il fréquente des écoles privées en Inde, puis le Corpus Christi College d'Oxford, dont il sort diplômé d'une licence en 1975. Après avoir obtenu une maîtrise d'économie à l'université Stanford en 1978, il étudie à l'université de Nankin, en Chine. En 1987, il rentre en Inde et s'installe avec sa famille à New Delhi.

Si Vikram Seth publie son premier volume de poésie, Mappings, en 1980, il ne rencontre le succès qu'avec le récit humoristique From Heaven Lake (1983, Le Lac du ciel), dans lequel il relate son voyage en auto-stop de Nankin à New Delhi en passant par le Tibet. La tournure poétique de The Humble Administrator's Garden (1985) annonce le style très soigné de The Golden Gate, roman sur la culture populaire de la Silicon Valley californienne entièrement écrit en strophes de quatorze vers réguliers avec rimes, et inspiré par la traduction que donna Charles Johnston du poème Eugène Onéguine d'Alexandre Pouchkine. Dans cette œuvre magistrale, Vikram Seth adapte avec succès les situations contemporaines à une forme littéraire du xixe siècle ; les jeunes protagonistes, membres de professions libérales, y discutent d'armement nucléaire, des préceptes de l'Église catholique sur l'homosexualité ainsi que des dangers du surmenage. L'écrivain choisit à nouveau une structure poétique donnée dans le recueil All You Who Sleep Tonight (1990) et publie dix fables en tétramètres dans Beastly Tales from Here and There (1992). Il poursuit avec un livret d'opéra, Arion and the dolphin (1994, Arion et le dauphin), puis un volume de poésie, The Poems, 1981-1994 (1995). Vikram Seth retourne à la prose dans A Suitable Boy. Ce roman-fleuve d'un réalisme prodigieux, évoquant les relations entre quatre familles indiennes après l'indépendance, s'apparente aux chefs-d'œuvre du xixe siècle par sa portée sociale et sa profondeur émotionnelle et psychologique. Il invite ainsi à la comparaison avec Tolstoï, Balzac et Dickens. Dans le roman suivant, An Equal Music (1999, Quatuor), l'écrivain relate une histoire d'amour qui naît cette fois en Europe, dans le monde de la musique classique. Dans le récit Two Lives (2005, Deux Vies), Vikram Seth revient sur son histoire familiale.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  SETH VIKRAM (1952- )  » est également traité dans :

INDE (Arts et culture) - Langues et littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jacqueline FILLIOZAT, 
  • François GROS
  •  • 10 532 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réalisme et poésie »  : […] Avec Mulk Raj Anand (1905-2004), le roman indien puise aux sources du réalisme européen des années 1930. Inspiré par une esthétique marxiste, Anand dénonce l'exploitation sociale fondée sur le système des castes dans Untouchable (1935) et Coolie (1936). Dans son roman philosophique The Serpent and the Rope ( Le Serpent et la corde , 1960), Raja Rao (1908-2006) amorce une recherche au carrefour […] Lire la suite

Pour citer l’article

« SETH VIKRAM (1952- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/vikram-seth/