VIEILLISSEMENT DE LA MÉMOIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mémoire perceptive et mémoire procédurale

De nombreuses études ont souligné l’absence d’effet de l’âge sur les effets d’amorçage perceptif sous-tendus par ce système de mémoire. Ainsi, les sujets âgés sont aussi rapides que les jeunes pour identifier des dessins dégradés ou modifiés lorsqu’ils ont vu les dessins dans leur intégralité auparavant (relativement à des dessins nouveaux).

Certains travaux suggèrent par ailleurs que les effets de l’âge sur la mémoire procédurale sont très inférieurs à ceux qui affectent certaines tâches de mémoire épisodique. Dans ces recherches, le sujet doit acquérir une procédure grâce à la répétition des essais, et sans recours au souvenir explicite. Les résultats divergent parfois du fait des tâches utilisées, de leur niveau de complexité ou de la mise en jeu de composantes cognitives non procédurales. Celles-ci interviennent surtout au début de l’apprentissage, jusqu’à ce que la procédure soit automatisée, ce qui nécessite de nombreux essais.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, directeur de l'unité 1077 de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, université de Caen Normandie

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis EUSTACHE, « VIEILLISSEMENT DE LA MÉMOIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement-de-la-memoire/