VIE DE MARIE DE MÉDICIS (P. P. Rubens)

Réconciliée avec son fils Louis XIII en 1621, la reine-mère Marie de Médicis commanda à Rubens (1577-1640) deux séries de tableaux destinés à orner les galeries du palais du Luxembourg, sa résidence parisienne. Le premier cycle devait être consacré à la vie d'Henri IV, le second à la sienne. Seule cette série fut achevée, Rubens, auteur des esquisses, s'étant fait aider par son atelier, comme c'était l'usage pour la réalisation des grandes toiles (il s'était engagé, par contrat, à peindre lui-même les figures principales). La Vie de Marie de Médicis marque une date importante dans l'évolution de la représentation historique, traitée jusque-là, en France, essentiellement par le biais de l'allégorie, de l'histoire antique, ou plus simplement du portrait. Si la commanditaire attachait beaucoup de prix au message politique que cet ensemble prestigieux devait transmettre, c'est en réalité l'esthétique de l'œuvre qui allait profondément marquer des générations de peintres qui y trouvèrent modèle et inspiration, par exemple Delacroix pour la Mort de Sardanapale.

La Majorité de Louis XIII. La reine remet les affaires au roi, le 20 octobre 1614, P. P. Rubens

La Majorité de Louis XIII. La reine remet les affaires au roi, le 20 octobre 1614, P. P. Rubens

photographie

Pierre Paul Rubens, La Majorité de Louis XIII. La reine remet les affaires au roi, le 20 octobre 1614», vers 1622-1625. Huile sur toile, 394 cm × 295 cm. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

—  Barthélémy JOBERT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Barthélémy JOBERT, « VIE DE MARIE DE MÉDICIS (P. P. Rubens) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-de-marie-de-medicis/