BYKOV VASSIL (1924-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain biélorusse. Vassil Bykov est âgé de dix-sept ans lorsqu'il se porte volontaire dans l'armée en tant qu'artilleur. Ses premiers romans relatent son expérience de la Seconde Guerre mondiale dont il n'hésite pas à décrire les aspects les moins glorieux : Les morts ne souffrent pas (1966), Sotnikov (1970), La Meule des loups (1974), Le Signe du malheur (1983). Ces récits sans complaisance font de lui un représentant de la « littérature du dégel », qui naît après l'ère stalinienne. À l'époque de Brejnev, ses récits trouvent refuge dans les pages de la revue Novy Mir. Après l'indépendance de la Biélorussie, en 1991, il dénonce dans la « Charte 97 » l'autoritarisme du président Alexandre Loukachenko et se voit contraint, en 1998, de s'exiler en Finlande, en Allemagne, puis à Prague. Quelques jours avant sa mort, il est cependant autorisé à rentrer chez lui.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BYKOV VASSIL - (1924-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassil-bykov/