VALSE AVEC BACHIR (A. Folman)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Durant le festival de Cannes 2008, tout au long de la compétition, le film d'animation Valse avec Bachir fut, aux yeux des journalistes, une véritable révélation, certains y voyant même une possible palme d'or. À la surprise générale, le moment du palmarès venu, il en fut complètement écarté. Mystère des délibérations d'un jury...

Nous sommes à Tel-Aviv. Ari, quadragénaire, fait depuis plusieurs années le même cauchemar. Il se revoit jeune militaire au Liban, vingt ans plus tôt, sortant nu de la mer dans une nuit blême, en compagnie d'autres soldats. Troublé, il se rend chez ceux dont il a reconnu le visage dans son rêve. De leurs témoignages, fragments épars de mémoires diverses, surgira petit à petit un épisode occulté de leur vie : le massacre de Sabra et Chatila en septembre 1982. Ce jour-là, sous les yeux de l'armée israélienne, quelque huit cents réfugiés palestiniens (vieillards, femmes et enfants) sont exécutés par les milices chrétiennes, en représailles à l'assassinat du président libanais Bachir Gemayel.

Valse avec Bachir frappe d'abord par sa teneur autobiographique. L'auteur, Ari Folman, porte le même prénom que son personnage. Et il était militaire lors de la première guerre du Liban. Lui aussi, il avait « oublié ». « Nous avions tous vécu la même chose, déclare-t-il, mais nous n'en parlions jamais. Je m'étonne de l'ampleur du refoulement. » (Télérama no 3050) Il lui faudra de nombreuses séances chez un psychiatre, et la rencontre d'anciens compagnons d'arme pour pouvoir retrouver les images manquantes de cet épisode de sa vie. Un film thérapie, également : le scénario s'est nourri de témoignages authentiques. Pour en venir à bout, Folman a donné quatre années de sa vie, « mêlées de dépression et d'euphorie » (ibid.). Mais il n'était pas question de réaliser un documentaire ou un film de guerre traditionnel. Là réside la grande originalité de l'œuvre : d'emblée, Ari Folman a choisi l'animation. Parce que, après des années de documentaire « où l'on est dépendant des personnes filmées, voir objet de manipulation d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Bernard GÉNIN, « VALSE AVEC BACHIR (A. Folman) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/valse-avec-bachir/