NATURE VALEUR ÉCONOMIQUE DE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les enjeux d'une évaluation économique de la nature

Malgré l'importance des écosystèmes pour nos sociétés, la plupart des raisons qui fondent leur valeur ne sont pas prises en compte par les mécanismes économiques car ils ne font généralement pas l'objet de droits susceptibles d'être échangés sur des marchés ou facilement défendus devant les tribunaux. L'intérêt actuel d'évaluer économiquement la nature vise à répondre à ce double enjeu : d'une part, permettre une prise en compte mieux argumentée de cette nature dans les choix collectifs et les politiques publiques ; d'autre part, mettre en œuvre, lorsque c'est jugé possible, des mécanismes de prise en compte dans les choix et les comportements individuels à travers les instruments économiques que sont la fiscalité, les contrats ou la définition de droits échangeables.

Pour que l'évaluation soit pertinente, elle doit refléter l'ensemble des raisons qui justifient les efforts de conservation, d'où la notion de « valeur économique totale ». Progressivement développée depuis les années 1980, celle-ci vise à réunir dans un indicateur unique quatre types de valeurs :

Présentation schématique de l'évaluation des services rendus par un écosystème

Dessin : Présentation schématique de l'évaluation des services rendus par un écosystème

Dessin

Pour obtenir un résultat utile, chaque étape est importante car la qualité d'une évaluation dépend directement de la pertinence et de la précision des informations qui ont été prises en compte. Rappelons, par ailleurs, que les services rendus par un écosystème peuvent être perçus de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

– les valeurs d'usage direct, qui mesurent l'intérêt de pouvoir prélever des ressources ou accéder aux milieux considérés ;

– les valeurs d'usage indirect, qui représentent les avantages que les populations retirent du fonctionnement des écosystèmes, notamment pour la régulation des aléas ou des services comme la pollinisation ;

– les valeurs d'option, qui traduisent l'importance d'écosystèmes en bon état de fonctionnement pour des usages futurs incertains ;

– les valeurs de non-usage, qui reflètent le constat que des populations qui ne retirent pas nécessairement d'avantages des écosystèmes, leur accordent de l'intérêt pour des motivations éthiques (altruisme envers d'autres communautés ou les générations futures ; reconnaissance d'un droit à l'existence à d'autres espèces ou à certains écosystèmes remarquables).

La « valeur économique totale » a parfois suscité des critiques au motif que la valeur totale de la nature n'a aucun sens puisque sa destruction entra [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., laboratoire montpelliérain d'économie théorique et appliquée, université de Montpellier

Classification

Pour citer l’article

Jean-Michel SALLES, « NATURE VALEUR ÉCONOMIQUE DE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/valeur-economique-de-la-nature/