UNE MAISON POUR Mr BISWAS, V. S. NaipaulFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entre dérision et compassion

La recréation littéraire d'une société sclérosée permet à des personnages ignorés du monde de sortir de leur anonymat. Cependant, Naipaul se garde bien de toute sacralisation du colonisé ou de l'opprimé, une position qui lui a valu d'ailleurs l'hostilité de certains intellectuels postcoloniaux qui le jugent trop fasciné par l'imitation des modèles britanniques traditionnels. Alors que, dans certaines de ses œuvres ultérieures, sa critique d'une société qu'il juge inachevée et informe se fait de plus en plus incisive, dans Une maison pour Mr Biswas, la compassion perce sous le sarcasme. On rit des travers de Biswas mais on souffre aussi avec lui. Souvent pris à partie par ses compatriotes « engagés » pour avoir trop stigmatisé les défauts de la société antillaise, Naipaul atteint dans Une maison pour Mr Biswas un difficile équilibre entre dérision et compassion.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  UNE MAISON POUR Mr BISWAS, V. S. Naipaul  » est également traité dans :

NAIPAUL VIDIADHAR SURAJPRASAD (1932-2018)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX
  •  • 1 963 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un portrait amer du monde colonial »  : […] Dans ses premiers romans ( The Mystic Masseur , 1957 [ Le Masseur mystique ], The Suffrage of Elvira , 1958), qui ont pour cadre Trinidad, il observe sans complaisance les politiciens déculturés et cyniques. Miguel Street (1959), série de vignettes inspirées par Cannery Row de John Steinbeck, met en scène les habitants d'un quartier populaire de Port of Spain, excentriques souvent sympathique […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre DURIX, « UNE MAISON POUR Mr BISWAS, V. S. Naipaul - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/une-maison-pour-mr-biswas/