UNE ANTHROPOLOGIE DU JAZZ (J. Jamin et P. Williams)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le titre de l'ouvrage ne surprendra pas les amateurs de be-bop : Anthropology est l'une des grandes compositions de Charlie Parker et Dizzy Gillespie. Patrick Williams rappelle à ce propos l'étroite relation qu'entretient ce morceau avec I Got Rhythm de George et Ira Gerschwin, évoquée par un titre présent dans le premier enregistrement de Parker, Thrivin' From A Riff. Le co-auteur du livre s'interroge alors sur le changement de titre, évoque plusieurs pistes en insistant sur la dernière : peut-être « faut-il prendre ces intitulés à la lettre et voir, par exemple, dans Anthropology une analyse critique des valeurs et des formes véhiculées par l'air à succès qu'était I Got Rhythm ? » Peut-être. Mais les auteurs d'Une anthropologie du jazz (éd. du C.N.R.S., 2010), s'ils sont incontestablement ethnologues de métier, ne vont pas se contenter d'appliquer ce geste parkerien, incontestablement salubre, à leur objet. Cet ouvrage « épatant » – aurait dit Jean Paulhan – est en fait une authentique histoire du jazz revisitée par et grâce à l'anthropologie. Les deux chercheurs ont consacré à la question un séminaire tenu à l'E.H.E.S.S. pendant une dizaine d'années. On fit venir des musiciens, on compara des versions (entre elles, avec les « standards » et/ou les morceaux de variété originaux), on publia dans L'Homme, revue dirigée par Jean Jamin, un certain nombre de résultats. Le livre reprend certains de ces textes et transmet indubitablement un savoir, mais surtout une vision du monde, une conception très déliée des relations entre haute et basse culture, une analyse politique critique et radicale – et tout un pan de l'histoire humaine.

Le regard est français, savant, et plutôt littéraire. Le premier point est d'importance. Comme ce fut le cas pour le cinéma hollywoodien, joujou du pauvre passionnément aimé en France par les intellectuels, les poètes et les fous (on ne les appelait pas encore les cinéphiles), le jazz s'acclimata fort bien de ce côté-ci de l'Atlantique. Les premiers vrais con [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur d'études cinématographiques et d'esthétique à l'université de Paris-Est-Marne-la-Vallée

Classification

Pour citer l’article

Marc CERISUELO, « UNE ANTHROPOLOGIE DU JAZZ (J. Jamin et P. Williams) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-anthropologie-du-jazz-j-jamin-et-p-williams/