YAR'ADUA UMARU (1951-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Président du Nigeria de 2007 à 2010.

Umaru Musa Yar'Adua est né le 16 août 1951 à Katsina, haut lieu de la culture islamique situé dans le nord du pays. Il est issu d'une famille de l'élite peule qui a joué un rôle politique important ; son père a été ministre sous la Ire République indépendante de 1960 à 1966, tandis que son frère aîné Shahu a occupé un poste dans le gouvernement militaire de 1976 à 1979. Umaru Yar'Adua étudie la chimie à l'université puis, de 1975 à 1983, enseigne dans divers établissements supérieurs, avant de se lancer dans les affaires et de diriger plusieurs sociétés.

Umaru Yar'Adua s'engage dans la politique en recrutant de nouveaux adhérents pour le People's Redemption Party (depuis lors dissous). Durant la période de transition (1989-1993) visant à restaurer le pouvoir civil, il devient l'un des membres fondateurs du Peoples' Front, un groupe politique dirigé par son frère aîné, embryon du Social Democratic Party (aujourd'hui disparu). En 1991, Yar'Adua se présente, en vain, au poste de gouverneur de l'État de Katsina. De nouveau candidat en 1999, il est élu puis réélu en 2003. Musulman convaincu, il impose la charia dans son État. Il se concentre également sur le développement socioéconomique de la région, portant une attention particulière à l'éducation et à la santé. Il se fait remarquer pour sa prudence et sa bonne gestion financière : il parvient non seulement à rembourser l'énorme dette publique dont il a hérité mais aussi à renflouer de 50 millions de dollars les caisses de l'État de Katsina.

À la surprise générale, Yar'Adua est choisi en 2006 par le président du Nigeria et chef du People's Democratic Party, Olusegun Obasanjo, pour être le candidat du parti au pouvoir lors de l'élection présidentielle prévue pour l'année suivante. Bien qu'Umaru Yar'Adua s'oppose à plusieurs chefs militaires et hommes politiques populaires, il remporte, en avril 2007, une victoire écrasante avec 70 p. 100 des suffrages. Celle-ci est cependant entachée de violences lors du scrutin, de mesures d'intimidation à l'encontre des électeurs et d'allégations de fraude. Les résultats sont vivement critiqués tant par les Nigérians que par les observateurs internationaux. Le 29 mai 2007, Yar'Adua est néanmoins investi président à Abuja. Pour la première fois de l'histoire du Nigeria, un chef d'État civil élu par le peuple remet le pouvoir à un dirigeant également élu.

Yar'Adua doit relever l'immense défi de poursuivre les programmes de développement lancés par son prédécesseur, de rétablir la paix dans le delta du Niger et de continuer la lutte contre la corruption endémique. Alors que des rumeurs circulent sur son état de santé, certains remettent en cause sa capacité à diriger le pays lorsqu'il séjourne, pour raisons médicales, plusieurs semaines en Arabie Saoudite à la fin de novembre 2009. Ses détracteurs se plaignent de la vacance du pouvoir, mais un décret promulgué par un tribunal nigérian le 29 janvier 2010 stipule que le président Yar'Adua n'est pas obligé de confier le pouvoir au vice-président Goodluck Jonathan lors de ses séjours hors du pays. Le 9 février, l'Assemblée nationale adopte toutefois une loi confiant les pleins pouvoirs à Goodluck Jonathan. Malgré la controverse sur la constitutionnalité de cette mesure, ce dernier reste au pouvoir lorsqu'Umaru Yar'Adua rentre au Nigeria le 24 février 2010. Celui-ci meurt à Abuja quelques semaines plus tard, le 5 mai 2010.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : enseignante invitée, spécialiste de l'histoire de l'Afrique de l'Ouest, université Northwestern d'Evanston (Illinois)

Classification

Autres références

«  YAR'ADUA UMARU (1951-2010)  » est également traité dans :

JONATHAN GOODLUCK (1957- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 959 mots

Homme politique nigérian, Goodluck Jonathan fut vice-président du Nigeria de 2007 à 2010, puis président de 2010 à 2015. Goodluck Jonathan est né le 20 novembre 1957 à Otuoke, au Nigeria (auj. dans l'État de Bayelsa), dans une famille chrétienne de l'ethnie ijo (ou ijaw). Il effectue ses études primaires et secondaires dans des établissements chrétiens de la région, puis entre à l'université de Po […] Lire la suite

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 723 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La IVe République (1999- ) »  : […] Lors de sa prise de fonction, le 29 mai 1999, Obasanjo bénéficie d'un prestige considérable tant à l'intérieur qu’à l'extérieur du pays. Il avait conduit à son terme le transfert du pouvoir à un régime civil élu en 1976-1979. Ses critiques de plus en plus ouvertes des violations des droits de l'homme par les juntes successives lui ont valu d'être emprisonné en 1995 par le général Sani Abacha. Libé […] Lire la suite

Pour citer l’article

LaRay DENZER, « YAR'ADUA UMARU - (1951-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/umaru-yar-adua/