TŌHOKU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec 66 912 kilomètres carrés, le Tōhoku, aussi appelé Ōu ou encore Michinoku, est la deuxième région la plus vaste du Japon après Hokkaidō. Signifiant simplement « Nord-Est », elle se situe à l'extrémité nord de l'île de Honshū, la plus importante du pays. Elle est composée de cinq départements plutôt ruraux – Fukushima, Yamagata, Iwate, Akita et Aomori – et d'un département plus urbain – Miyagi – dans lequel se trouve la ville de Sendai.

Japon : carte administrative

Japon : carte administrative

Carte

Carte administrative du Japon. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le Tōhoku est une région fortement montagneuse organisée selon une direction nord-sud par une alternance de chaînes et de bassins d'effondrement dans lesquels se concentrent populations et activités. Sur les pourtours se trouvent quelques plaines côtières. Une zone de subduction entre les plaques du Pacifique et d'Okhotsk, située au large de la côte est explique l'intense sismicité de la région, la présence dans les terres de volcans en activité et la récurrence de tsunamis en mer (environ un phénomène majeur tous les soixante ans).

Le peuplement du Tōhoku par les Japonais est tardif et résulte de la remontée d'un front pionnier venu du centre-sud de Honshū entre le viie et le xie siècle. Toutefois, les premiers habitants attestés dans la région, essentiellement des Aïnous, appelés aussi Emishi, seraient arrivés bien avant, au cours de l'ère Jōmon (15000 à 300 avant J.-C.).

La conquête progressive du nord de l'île par les Japonais à partir du viie siècle conduit dans un premier temps à la création de la province de Mutsu en 712, avant que sa partie ouest ne soit incorporée à la petite province de Dewa. Les premiers idéogrammes composant le nom des deux provinces confèrent au Tōhoku son appellation médiévale, à savoir Ōu.

Les principaux faits d'armes de la conquête du Tōhoku se déroulent lors de la guerre de trente-huit ans menée à partir de 774 pour le compte de l'empereur Kammu (781-806). Après des débuts favorables aux Emishi, le commandement des troupes japonaises est confié en 791 au général Sakanoue no Tamuramaro. En 794, le puissant clan autochtone [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  TOHOKU  » est également traité dans :

SENDAI

  • Écrit par 
  • Rémi SCOCCIMARRO
  •  • 760 mots
  •  • 1 média

Situé à 300 kilomètres au nord de Tōkyō, Sendai est la métropole régionale du Japon du Nord-Est (Tōhoku) et le chef-lieu du département de Miyagi. C’est la douzième ville du Japon, avec 1,08 million d’habitants en 2017. La présence japonaise dans cette région se confirme après le xii e  siècle, avec la conquête de territoires alors occupés par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sendai/#i_26063

Pour citer l’article

Raphaël LANGUILLON-AUSSEL, « TŌHOKU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tohoku/