EISNER THOMAS (1929-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entomologiste et écologue américain d'origine allemande, Thomas Eisner est réputé pour avoir étudié les substances chimiques produites par les insectes. Ses travaux lui valurent d'être considéré comme le « père de l'écologie chimique » en raison de son champ d'études interdisciplinaire voué au décodage des moyens chimiques utilisés par le monde vivant pour communiquer, et à l'analyse de la structure et de l'activité des substances échangées.

Thomas Eisner naît le 25 juin 1929 à Berlin, en Allemagne. Son enfance est rythmée par les déménagements de ses parents qui l'amènent à Barcelone, et plus tard, à Montevideo, en Uruguay, où il découvre des tipules (appelés « cousins » dans le langage courant) et des diplopodes (mille-pattes) produisant des sécrétions inhabituelles. En 1947, la famille Eisner s'installe aux États-Unis. Thomas Eisner fréquente le Champlain College de Plattsburgh, dans l'État de New York, avant de s'inscrire à l'université Harvard, où il obtient une licence en 1951, un doctorat en entomologie en 1955, et se lie d'amitié avec le célèbre biologiste Edward O. Wilson.

En 1957, Eisner devient enseignant à l'université Cornell d'Ithaca, toujours dans l'État de New York, et commence à étudier le bombardier, un coléoptère qui projette un jet toxique sur ses prédateurs lorsqu'il est menacé. Grâce à des images filmées au ralenti, Eisner montre que le coléoptère bombardier est capable de pulvériser, avec une grande précision et par des décharges successives, un jet de liquide toxique et chaud. Il découvre également que l'abdomen du bombardier abrite deux chambres de stockage, contenant respectivement du peroxyde d'oxygène (eau oxygénée) et de l'hydroquinone. Mises en contact, ces deux substances provoquent une réaction explosive permettant leur expulsion vers l'adversaire, accompagnée d'une détonation caractéristique. Eisner constate aussi que d'autres insectes produisent des substances chimiques qu'ils utilisent pour se défendre, tel le papillon Utetheisa ornatrix, dont le mâle transfère à la femelle pendant l'accouplement des substances toxiques qui la protègeront des araignées.

Thomas Eisner reçoit la National Medal of Science en 1994. Auteur de nombreux articles scientifiques, il publie en 2003 un livre semi-autobiographique intitulé For Love of Insects (« Pour l'amour des insectes »). Eisner se fait aussi connaître pour ses talents de photographe naturaliste et de pianiste.

Il meurt le 25 mars 2011 à Ithaca, dans l'État de New York.

—  Kara ROGERS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Kara ROGERS, « EISNER THOMAS - (1929-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-eisner/