Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

EBBESEN THOMAS (1954- )

Thomas Ebbesen - crédits : Caroline Schneider /ISIS /CNRS

Thomas Ebbesen

Physico-chimiste franco-norvégien, Thomas Ebbesen est connu pour ses travaux interdisciplinaires en nanosciences, traitant de divers domaines allant des sciences des matériaux carbonés à l’optique en passant par la chimie moléculaire. Ses découvertes pionnières et fondamentales pour la compréhension des interactions lumière-matière lui ont permis de recevoir, en 2019, la médaille d’or du CNRS.

Une formation partagée entre la France et les États-Unis

Né à Oslo (Norvège) le 30 janvier 1954, Thomas Ebbesen arrive en France à l’âge de six ans et y effectue toutes ses études jusqu’à l’obtention de son baccalauréat à Paris en 1972. Avant de se lancer dans un parcours universitaire, il passe une année à sillonner la planète à bord d’un cargo norvégien. Il décide alors de partir étudier aux États-Unis et est admis à l’Oberlin College, dans l’Ohio, où il obtiendra une licence dans le domaine de la chimie et de la biologie. C’est là qu’il se prend de passion pour la chimie et la physique. Il revient ensuite à Paris pour effectuer une thèse en chimie-physique, à l’université Pierre-et-Marie-Curie (Paris-IV), sur la photosynthèse artificielle. Une fois son doctorat obtenu en 1980, il repart aux États-Unis, dans l’Indiana cette fois, où il intègre le Notre Dame Radiation Laboratory en tant que post-doctorant. Sa carrière le mène ensuite, en 1988, au Japon, pays dans lequel il travaillera pendant une vingtaine d’années au sein de la compagnie japonaise NEC – acteur industriel des secteurs de l’informatique et des télécommunications – qui cherche alors de jeunes talents pour son laboratoire de recherche fondamentale.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : doctorant à l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculaires de l'université de Strasbourg

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Thomas Ebbesen - crédits : Caroline Schneider /ISIS /CNRS

Thomas Ebbesen

Voir aussi