THÉODOTE D'ANCYRE (mort en 446 env.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Théologien byzantin, écrivain et évêque d'Ancyre (aujourd'hui Ankara), Théodote fut l'un des principaux défenseurs de l'orthodoxie en matière christologique au concile d'Éphèse (431) au cours duquel il s'opposa très fermement à l'enseignement de Nestorius, le patriarche de Constantinople, qu'il avait auparavant soutenu. Nestorius fut condamné pour sa théorie selon laquelle l'humanité du Christ, étant autonome, était unie à sa divinité, non de façon essentielle, mais seulement par un lien moral. Soutenant la position orthodoxe de Cyrille d'Alexandrie, Théodote affirmait l'union de la double nature du Christ dans sa personne divine. Il fit partie de la délégation envoyée par le concile auprès de Théodose II, qui manifestait des tendances hérétiques, pour lui expliquer les décrets pris à l'encontre du patriarche byzantin. Les partisans de Nestorius condamnèrent Théodote au cours de leur propre synode, à Tarse, en 432.

Dans son Explication du credo de Nicée, Théodote montre que les théories de Nestorius avaient déjà été condamnées par le premier concile de Nicée de 325. On conserve de lui deux sermons de Noël et un autre sur « la fête des lumières » (en l'honneur de la Vierge Marie), qui constituent des témoignages significatifs de l'existence, au ve siècle, de ces célébrations. Il écrivit un ouvrage (aujourd'hui disparu), comprenant six volumes, dans lequel il réfutait Nestorius, et qui fut mentionné au second concile de Nicée en 787.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« THÉODOTE D'ANCYRE (mort en 446 env.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodote-d-ancyre/