BALLU THÉODORE (1817-1885)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après le Grand Prix de Rome et un séjour en Italie et en Grèce, Ballu fait une carrière architecturale qui se déroule essentiellement dans l'administration municipale parisienne. Il achève dans le goût gothique l'église Sainte-Clotilde (1853), puis réalise, dans un style plus éclectique, l'église de la Trinité (1862). Son travail le plus important est la reconstruction dans le style Renaissance, à la suite du concours remporté en 1872 avec son collègue Deperthes, de l'Hôtel de Ville détruit en 1870.

—  Annie JACQUES

Écrit par :

  • : conservateur de la bibliothèque et des collections de l'École nationale supérieure des beaux-arts, Paris

Classification


Autres références

«  BALLU THÉODORE (1817-1885)  » est également traité dans :

BALLU ALBERT (1849-1939)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 672 mots

Albert Ballu est représentatif du mouvement éclectique dont se réclament de nombreux architectes français à la fin du xix e  siècle. Né en 1849 à Paris, il entre à l'École des beaux-arts de Paris en 1868 ; il est élève d'Auguste Magne et de son père, Théodore Ballu (1817-1885), – auteur, à Paris, de plusieurs églises (la Trinité, Saint-Ambroise e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-ballu/#i_55069

Pour citer l’article

Annie JACQUES, « BALLU THÉODORE - (1817-1885) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-ballu/