HÄNSCH THEODOR W. (1941- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

le 30 octobre 1941 à Heidelberg, le physicien allemand Theodor Wolfgang Hänsch est le fils d'un exportateur de matériel agricole. La maison familiale, dans la rue Bunsen à Heidelberg, avait appartenu au célèbre chimiste Robert Bunsen (1811-1899), pionnier de l'analyse spectrale. Très tôt passionné par les sciences, le jeune lycéen collectionne et manipule les substances chimiques dans la chambre de ses parents jusqu'à ce qu'un accident avec des substances explosives réoriente ses expériences vers l'électronique. Étudiant à l'université d'Heidelberg, il réalise un circuit rapide original pour un détecteur nucléaire à semi-conducteur. Son travail de thèse (1969), sous la direction de Peter Toschek, porte sur les phénomènes de saturation dans les lasers. En 1970, il entreprend un séjour postdoctoral à l'université de Stanford en Californie, dans le groupe d'Arthur Schawlow, co-inventeur du laser et futur Prix Nobel de physique (1981). Avec Schawlow, il réalise de nombreux perfectionnements des montages expérimentaux utilisant des lasers dont ils parviennent à stabiliser les fréquences d'émission avec un degré de précision extraordinaire.

En 1984, avec le physicien John Hall de l'université du Colorado à Boulder, il parvient à stabiliser de façon extrêmement efficace la fréquence d'un laser à colorant par un système combinant un variateur de fréquence acousto-optique et un modulateur de phase électro-optique rapide. Hänsch retourne en 1986 en Allemagne comme professeur de physique expérimentale à l'université de Munich et chercheur à la division de spectroscopie laser de l'Institut Max-Planck d'optique quantique de Garching. En 1999, il conçoit et décrit le principe d'une mesure ultraprécise d'une fréquence à l'aide d'un train infini d'impulsions laser. C'est pour ses contributions essentielles aux progrès de la spectroscopie de précision à l'aide de lasers qu'il partage en 2005 le prix Nobel de physique avec Hall et Roy Glauber.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  HÄNSCH THEODOR W. (1941- )  » est également traité dans :

HALL JOHN LEWIS (1934- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 423 mots

Né le 21 août 1934 à Denver (Colorado), le physicien américain John Lewis Hall est le fils d'une institutrice et d'un électricien employé par le bureau fédéral des réclamations à la surveillance de centrales hydroélectriques. Bénéficiaire d'une bourse financée par Westinghouse, il fait toutes ses études supérieures au Carnegie Institute of Technology (maintenant Carnegie Mellon University) et y o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-lewis-hall/#i_50277

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « HÄNSCH THEODOR W. (1941- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-w-hansch/