COMPLANTÉES TERRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Complanter une terre, c'est y associer arbres et arbustes à d'autres cultures. Les prairies normandes avec pommiers à cidre sont un type de parcelles complantées. La coltura promiscua (ou mista), dont il ne reste plus que des reliques aujourd'hui (Toscane, Émilie, Campanie en Italie, Minho au Portugal...), est plus complexe et donne un paysage rural singulier : sur de petites exploitations de deux à quatre hectares, disposant d'une main-d'œuvre familiale nombreuse, les arbres (ormeaux, frênes, fruitiers, figuiers) servent de support à la vigne ; au sol, les céréales, les légumes, des cultures de vente comme le chanvre complètent l'occupation. Les divers travaux agricoles, l'émondage ou la taille périodique des arbres, exigent un temps de travail à l'hectare considérable.

—  Roger BÉTEILLE

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'université de Poitiers

Classification

Pour citer l’article

Roger BÉTEILLE, « COMPLANTÉES TERRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/terres-complantees/