TÉRATOMES ET TÉRATOCARCINOMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Biologie expérimentale des embryons

Ce sont précisément ces cellules capables de toutes différenciations (totipotentes) qui ont attiré l'attention des biologistes à partir des années 1960. En effet, si les tératomes ont été décrits par les médecins vers 1890, leur étude expérimentale débute vers 1955 lorsque LeRoy Stevens, chercheur au Jackson Laboratory dans le Maine (États-Unis), caractérise une souche de souris qui développe un tératocarcinome testiculaire à haute fréquence. La tumeur est transplantable de souris à souris et contient des cellules embryonnaires totipotentes. Ces cellules ont été isolées en Grande-Bretagne et en France (B. Ephrussi et F. Jacob), cultivées in vitro avec l'idée qu'elles serviront comme système modèle pour l'étude des étapes précoces du développement embryonnaire de la souris. Ces cellules, appelées EC (embryonal cells), ont de nombreuses propriétés en commun avec l'embryon avant son implantation dans la paroi utérine. Mais ce système modèle, trop instable et trop complexe, ne tient pas ses promesses. En revanche, il donne naissance, tout particulièrement en Grande-Bretagne et aux États-Unis, à la saga des cellules souches embryonnaires, sur lesquelles la médecine fonde de grands espoirs. Certaines lignées d'EC, réintroduites dans un embryon normal, peuvent participer à la construction de l'organisme. La fréquence de réussites est basse. Dans la recherche de cellules plus utilisables, on arrive à mettre en culture et à conserver des cellules dérivées d'un embryon préimplantatoire. Ces cellules, appelées ES (embryonal stem cells), contribuent efficacement à un embryon ; ce sont elles qui servent à construire des souris dans lesquelles tel gène a été inactivé avec une grande précision et non pas au hasard comme dans la mutagenèse. Ces souris sont d'importants modèles animaux de maladies humaines et de manière générale sont devenues des outils fondamentaux en biologie expérimentale. Des lignées d'ES peuvent être établies à partir d'embryons préimplantatoires de n'importe quelle espèce de mammifère, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « TÉRATOMES ET TÉRATOCARCINOMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/teratomes-et-teratocarcinomes/