TARENTE ANTIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Colonie grecque d'Italie du Sud, Tarente fut fondée en ~ 703, ou un peu avant, par un habitant d'Amyclées, près de Sparte, Phalantos, et ses compagnons parthéniens, les bâtards de la guerre de Messénie. Le mythe du fondateur éponyme Taras, venu sur un dauphin, est plus tardif.

Le site, déjà occupé par les indigènes italiques (vases mycéniens), est magnifique : l'acropole s'étend sur un cap entre la lagune du Mare Piccolo et la rade du golfe, où se trouvait le port. Mais sa situation et son arrière-pays restreint destinaient Tarente à un double combat contre les indigènes et contre les autres Grecs. Au ~ ve siècle, la pression des Iapyges devint si forte que, malgré l'alliance de Rhégion, Tarente essuya devant eux en ~ 474 une sanglante défaite (Hérodote, Histoires, VII, 170), qui entraîna la chute de la monarchie. Une démocratie modérée prend sa revanche sur les Iapyges dont le roi, Opis, est tué en ~ 460. La civilisation tarentine s'épanouit alors, grâce à la prospérité apportée par l'élevage des moutons et des chevaux et par l'industrie de la pourpre ; elle se manifeste par l'éclat de son art conservateur et luxuriant (orfèvrerie, céramique, temple de Déméter, cultes dionysiaques et chthoniens). La vie est fastueuse et joyeuse. En ~ 367 le poète Archytas devient stratège, bel exemple d'un philosophe au pouvoir. C'est l'époque du théoricien de la musique Aristoxène, et de Léonidas, maître de l'épigramme. En ~ 209, Fabius pilla la ville, occupée par Hannibal. Tarente ne se romanisa que lentement, et l'on y parlait encore grec au Moyen Âge.

—  Jacques DUMONT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TARENTE ANTIQUE  » est également traité dans :

GRÈCE ANTIQUE (Histoire) - La Grande-Grèce

  • Écrit par 
  • Claude MOSSÉ
  •  • 3 358 mots

Dans le chapitre « Tyrannie syracusaine et prépondérance athénienne »  : […] La Grande-Grèce connaît alors une période de ralentissement de son activité et de sa prospérité, ralentissement qui est peut-être lié aux nouvelles conditions d'équilibre dans l'ensemble du monde méditerranéen. En Occident, le déclin du commerce phocéen s'accompagne d'un début de prépondérance syracusaine, qu'inaugure la tyrannie de Gélon et de Hié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-histoire-la-grande-grece/#i_3818

GUERRE DE PYRRHUS, en bref

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 264 mots

La guerre de Pyrrhus (ou Pyrrhos), équipée militaire d'un roi grec en Occident, constitue l'ultime stade de la conquête romaine de l'Italie du Sud et marque donc la fin de l'indépendance de la Grande-Grèce. L'épisode s'insère en effet dans le conflit qui oppose Tarente, la plus puissante des cités grecques d'Occident, à Rome, dont l'expansion attei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-pyrrhus-en-bref/#i_3818

HÉRACLÉE DE LUCANIE

  • Écrit par 
  • Claude MOSSÉ
  •  • 126 mots

Cité grecque d'Italie du Sud, fondée par les Tarentins en ~ 432/431, dont l'histoire est assez mal connue avant le début du ~ iii e  siècle. On sait seulement que la cité, colonie de Tarente, elle-même colonie de Sparte, a des magistrats appelés éphores. Pyrrhus y remporte en ~ 280 une importante victoire sur les Romains. En ~ 278 cependant, Héracl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heraclee-de-lucanie/#i_3818

POUILLES

  • Écrit par 
  • Pina BELLI D'ELIA
  •  • 2 705 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Iapygie, Grande-Grèce et Apulie »  : […] Premiers conquérants attestés par l'histoire, les Spartiates, fondateurs de Tarente, venaient de la mer. Ils abordèrent une terre habitée depuis des temps immémoriaux, où, d'après des légendes, confirmées par les découvertes archéologiques, les avaient précédés des populations qui leur étaient apparentées : peut-être crétoises, peut-être troyenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pouilles/#i_3818

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'expansion de Rome en Italie »  : […] Le travail historique permet aujourd'hui de suivre avec plus d'exactitude la progression lente et difficile de la conquête romaine. Derrière les récits souvent épiques de l'annalistique se profile une réalité moins facile et surtout moins glorieuse. Le départ des Étrusques du Latium provoque un affaiblissement de Rome qui, faisant partie de la Ligu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/#i_3818

ROME ET LA GRANDE-GRÈCE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 547 mots

iv e  siècle avant notre ère Apogée de Tarente (avec notamment le gouvernement du pythagoricien Archytas) qui domine la Ligue italiote (regroupement des cités grecques d'Italie du Sud afin de résister à la pression des populations indigènes de l'intérieur). — 343-— 338 Tarente fait appel au mercenaire spartiate Archidamos pour lutter contre les L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-la-grande-grece-reperes-chronologiques/#i_3818

Pour citer l’article

Jacques DUMONT, « TARENTE ANTIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarente-antique/