SYSTÈMES D'EXPLOITATION(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 1961 Compatible time sharing system (CTSS), système d'exploitation développé au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.) sur l'ordinateur I.B.M. 7090 pour que plusieurs étudiants puissent utiliser simultanément l'ordinateur.

  • 1961 La firme britannique Ferranti et l'université de Manchester développent un système d'exploitation à mémoire virtuelle pour le super-ordinateur scientifique Atlas.

  • 1964 Dartmouth time sharing system (DTSS), développé à Dartmouth College sur un ordinateur General Electric, est un système d'exploitation qui amorce la diffusion des systèmes en temps partagé et du langage Basic (Beginner's all-purpose symbolic instruction code) qui les accompagne.

  • 1964 L'OS/360, système d'exploitation (operating system) de la nouvelle gamme 360 d'I.B.M. (International Business Machines Corporation), nécessaire au fonctionnement et à la compatibilité des six ordinateurs qui composent cette gamme, se révèle très complexe et coûteux à développer. Une fois diffusé, il imposera la division du monde informatique en « compatible » et « non compatible » I.B.M., déterminant les stratégies industrielles.

  • 1965 Projet Multics, l'ambitieux système de time-sharing (faire fonctionner 300 consoles à la fois sur un gros ordinateur General Electric), est développé par le M.I.T. et les Bell Telephone Laboratories, avec un soutien de 7 millions de dollars de la Défense. Il sera finalement abandonné, car trop complexe à mettre au point.

  • 1967-1972 En collaboration avec la faculté des sciences de Grenoble, le centre scientifique I.B.M. France développe le système générateur de machines virtuelles CP/CMS (control program/conversational monitor system).

  • 1970 Aux Bell Telephone Laboratories, Ken Thompson et Dennis Ritchie créent UNIX, système d'exploitation modeste, ouvert (pouvant fonctionner sur différentes structures d'ordinateurs), bien adapté à la formation des informaticiens et au développement de programmes. Écrit en langage C, il pourra être utilisé sur toute machine muni d'un compilateur C. Très apprécié des développeurs, Unix a été adopté depuis les années 1980 sur des centaines de milliers d'ordinateurs.

  • 1976 L'Américain Gary Kildall (Data Research) développe pour les ordinateurs 8 bits un système d'exploitation qui trouvera 200 000 acheteurs : le CP/M (control program for micros). Sollicité en 1981 par I.B.M., qui cherche un système d'exploitation pour son futur PC (personal computer), Kildall néglige cette offre. Le standard du marché ne sera pas CP/M, mais MS/DOS.

  • 1981 Le système d'exploitation MS/DOS (MicroSoft/ disc operating system) de la firme Microsoft devient rapidement un standard du marché et contribue à légitimer le micro-ordinateur. I.B.M. tentera vainement de s'en libérer en développant l'OS/2.

  • 1984 La firme Apple réplique à I.B.M. en produisant, pour concurrencer le PC (personal computer), le Macintosh. Cet ordinateur, pour un prix abordable, est caractérisé par un système d'exploitation à interfaces graphiques (MacOS) beaucoup plus convivial : icônes, bureau et souris. Le succès est immédiat. Agréable et très innovant, le système du Macintosh n'est toutefois pas assez professionnel : pas de mémoire protégée, pas de multitâche. D'où les tentatives ultérieures de développer de nouveaux systèmes d'exploitation (Copland, etc.) qui seront finalement rejetés en faveur d'améliorations du MacOS qu'exige le marché.

  • 1985 Développement du système d'exploitation Windows, réplique de Microsoft et de l'univers PC au Macintosh auquel il emprunte l'essentiel de ses techniques. Windows commence par un demi-échec : trop lent, il ne convainc pas les habitués de MS/DOS. Et I.B.M. présente son propre système à interfaces graphiques, OS/2. C'est Windows 2, et surtout Windows 95 qui propulseront Microsoft au premier rang mondial des auteurs de software (logiciels).

  • 1991 Un étudiant finlandais, Linus Torvalds, ne voulant pas être limité par le système d'exploitation MS/DOS sur son PC, réécrit certaines parties du système Minix (un clone d'Unix, peu cher), afin de lui ajouter des fonctionnalités et de le rendre plus efficace, et diffuse son travail via Internet : la première version 0.1 de Linux est née.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre MOUNIER-KUHN, « SYSTÈMES D'EXPLOITATION - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-d-exploitation-reperes-chronologiques/