ŚVETĀMBARA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une des deux sectes principales du jaïnisme — l'autre étant celle des digambaras — entre lesquelles, à la suite d'une dissension très ancienne (sans doute vers le ~ iiie s.), éclata un schisme définitif en 79 (en 83 selon les śvetāmbaras). Les divergences portèrent d'abord sur la question de la propriété monastique et du port du vêtement ; les digambaras, ou les « nus », soutenant que la nudité était une condition indispensable pour arriver à la délivrance ou mokśa, tandis que les śvetāmbaras, moins rigoristes, en étaient venus à porter un vêtement blanc (śvetāmbara, en sanskrit : « vêtus de blanc »).

Ces derniers, qui constituaient d'abord le groupe septentrional de la communauté jaïna et s'étaient ensuite répandus dans toute l'Inde du Nord et du Centre, se trouvent aujourd'hui, pour la plupart, dans le Gujarāt et à l'ouest du Rājasthān. Certaines sculptures kushana qui représentent nus des tīrthamkaras, ou sauveurs jaïns, portent des inscriptions qui semblent indiquer que les śvetāmbaras continuèrent pendant quelque temps à vénérer des images de personnages nus. La représentation la plus ancienne que l'on connaisse d'un tīrthamkara au torse nu provient d'Akota, dans le Gujarāt ; on la fait remonter à la fin du ve ou au vie siècle. Comme c'est de cette époque également que date le dernier concile réuni à Valabhī, certains érudits ont émis l'opinion que cette assemblée marqua, dans l'histoire du schisme entre les deux sectes, un point de non-retour : le concile, en effet, fixa la rédaction définitive du canon śvetāmbara. On attribue de même à ce concile l'établissement définitif du canon śvetāmbara qui est appelé āgama, ou siddhānta, ou ganipidaka (« corbeille des maîtres ») et qui, selon la tradition, est composé de douze aṅga ou « membres » principaux, le douzième cependant étant illusoire, car il était déjà perdu depuis longtemps.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  SVETAMBARA  » est également traité dans :

INDE (Arts et culture) - Les doctrines philosophiques et religieuses

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 16 833 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La doctrine jaïna ancienne »  : […] Vardhamāna, plus connu sous les titres de Jina, « Vainqueur » (d'où la dénomination adjective de jaïna pour sa doctrine et ses adeptes), et de Mahāvīra, « Grand Héros », était un brâhmane qui, comme le prince Siddhārtha devenu le Buddha et beaucoup d'autres à cette époque ( vi e et v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-les-doctrines-philosophiques-et-religieuses/#i_13701

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Iconographie jaïna »  : […] On mentionne en premier lieu les vingt-quatre Tīrthaṃkara (ou Tīrthakara, littéralement « Faiseurs de gué »), promoteurs du jaïnisme : personnages masculins, ils sont habituellement figurés « vêtus d'espace » ( digambara ), c'est-à-dire complètement nus. Lorsqu'ils sont debout, la loi de frontalité la plus stricte est observée et les bras pendent le long du corps, les mains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_13701

JINISME ou JAÏNISME

  • Écrit par 
  • Colette CAILLAT, 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 5 722 mots

Dans le chapitre « Les successeurs de Mahāvīra »  : […] Parmi les onze disciples choisis par le Jina pour devenir « chefs de groupes » ( gaṇadhara ), assumant chacun la direction de trois à cinq cents moines, émerge Gautama Indrabhūti, son interlocuteur habituel, dont il appréciait l'esprit si prompt à formuler des questions facilitant l'exposé de la doctrine. Mais c'est à un autre de ses disciples, Sudharman, qu'il appartint de r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jinisme-jainisme/#i_13701

Pour citer l’article

« ŚVETĀMBARA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/svetambara/